Fête de retrouvailles à Sakété: La dynastie Araka Adéniyi célèbre l’union en liesse

924

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ils se sont enfin retrouvés pour sceller l’union tant souhaitée et rêvée depuis de longues années. Les filles et fils de la dynastie Araka Adéniyi ont été mobilisés autour d’une fête mémorable à Sakété du vendredi 18 au dimanche 20 décembre 2020. A la faveur de la première édition de la fête de retrouvailles qui s’est déroulée à l’Ecole primaire publique de Zongo et dans les familles, les descendants de cette grande dynastie étaient en liesse…

 

Pari gagné pour le comité d’organisation présidé par le président de la dynastie, Pasteur Sourou Georges Adéyemon. La fête fut non seulement belle mais surtout une réussite au regard de la forte mobilisation observée autour de l’initiative. “Nous avons compris que la famille avait soif de cela, ils sont très heureux enfin de se retrouver“, se réjouit Pasteur Sourou Georges Adéyemon. Les familles Amonché, Kougbadé, Kensi, Abogunrin, Akéré, Adéniyi, Ogoungbemi étaient toutes présentes ainsi que plusieurs tête couronnées dont le roi Keholou Agagnon II de Dangbo. Venus des différentes régions du pays et de plusieurs pays africains, les dignes fils et filles de la dynastie refusent de se faire conter cet évènement historique, inédit. Si la nuit du vendredi au petit matin de samedi a été consacrée à une soirée “êfè” avec la danse des Guèlèdè, les manifestations commémoratives se sont intensifiées ce samedi, 19 décembre 2020. Une prière a été dite par l’Abbé Eric Alabi. Dans son homélie, ce digne fils de la dynastie a salué l’initiative avant de souligner que la commune de Sakété, le Bénin ont besoin de la dynastie Araka Adéniyi pour son développement. D’où la nécessité de s’unir pour affronter ensemble les défis. Inutile de se recroqueviller sur soi-même, lance l’Abbé Eric Alabi qui plaide pour la pérennisation de l’initiative. Pour El hadj Ariyori Moudjib, l’union des fils et filles de la dynastie est un rêve qui devient réalité. Quant au Pasteur Sourou Georges Adéyemon, il a fait savoir qu’il est question, à travers cette initiative, de reconstruire l’histoire, de réunir les familles pour le bonheur des générations futures. De la forte mobilisation constatée, l’homme se dit convaincu que l’union est scellée à jamais et la pérennisation de l’initiative est désormais garantie.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite