Financial Afrik Awards 2020: Romuald Wadagni encore au panthéon des Ministres de l’économie de l’Afrique

1 353

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

( Un troisième couronnement de suite pour l’argentier national )

 

La troisième édition des Financials Awards a connu son épilogue ce 17 décembre, dans la capitale sénégalaise. Parmi les cent personnalités récompensées cette année pour leur dévotion en vue d’une Afrique prospère, figure à nouveau le jeune et brillantissime Ministre de l’économie et des finances du Bénin Romuald Wadagni, désigné Ministre des finances de l’année, devant son éternel concurrent égyptien.

Et de trois pour le Bénin ! Pour cause, le pays se retrouve pour une nouvelle fois, au panthéon des « 100 qui transforment l’Afrique ». Tout ceci bien évidemment, grâce à un seul homme : Romuald Wadagni. Le jeune argentier national, lauréat en 2018 et 2019 vient pour le compte de cette année 2020 de ravir encore la vedette à tous ses concurrents de l’Afrique, dans la catégorie « Ministre des finances de l’année », des Financials Awards (#3FAA).

Des efforts qui ont encore payé

D’après ce Magazine de renommé international, plusieurs points positifs ont milité en la faveur de ce fidèle Ministre du Président Patrice Talon. Il s’agit entre autres du dynamisme de l’économie Béninoise sur plusieurs plans. En effet, pendant que l’économie de plusieurs pays de la zone s’écroule à cause de la pandémie liée au Coronavirus, le Bénin grâce au management impérial de Romuald Wadagni se hisse au rang des pays à revenu intermédiaire. Mieux, cette Revue mensuelle indique que le patron de l’économie Béninoise a astucieusement préféré en ces temps de crise mondiale, que la relance soit beaucoup plus requinquée tout en prenant en compte les signatures des pays, auprès des grandes agences de notation. Une option congratulée. Plus encourageant, c’est la grande résilience de l’économie Béninoise dont la croissance passe de 2,3% à 6% en 2021 selon le Fmi, contrairement aux autres pays de l’Afrique Subsaharienne qui devront attendre 2023 avant de pouvoir relancer leur croissance. En ce qui concerne la question de la dette publique, Financial Afrik indique que le lauréat a réussi à la stabiliser à hauteur de 43% du Pib en 2020 au profit du Bénin, alors que le déficit budgétaire est prévu à 5,1% la même année avant d’atteindre 4,5% l’année suivante. Dans son rôle prépondérant de négociateur en chef dans les réformes sur le Fcfa, le pur produit de la prestigieuse université américaine Harvard a maintes fois été auréolé pour sa maîtrise du sujet et pour les réformes économiques salvatrices enclenchées, au profit du pays et ce, par la plupart des institutions internationales. C’est donc fort de cette kyrielle de réformes et de performances économiques inédites que Romuald Wadagni a pour une troisième fois de suite plané dans cette catégorie de distinction. Lesquelle distinction vient confirmer sa notoriété et ses capacités sans limite, dans le domaine de l’économie et de la gestion de son portefeuille ministériel. Et en cela, c’est tout le Bénin qui gagne avec donc Romuald Wadagni.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite