Elections professionnelles/ Après le report: Aucune date n’est encore retenue (08 centrales et confédérations syndicales sur la ligne de départ)

633

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Initialement annoncées pour se tenir le 12 décembre 2020 sur toute l’étendue du territoire national, les élections professionnelles n’ont pu se dérouler et seraient repoussées à une date ultérieure, de sources syndicales. La date du 12 décembre serait juste un repère mais le délai était loin d’être suffisant pour une bonne organisation desdites élections. D’autres sources syndicales évoquaient la date du 23 décembre 2020 qui serait également incertaine. A quand alors les élections professionnelles ? La question mérite bien d’être posée étant donné que jusqu’ici, aucun acte administratif émanant des autorités compétentes, ne renseigne encore sur la nouvelle date. Selon les mêmes sources, les élections professionnelles seraient projetées pour la fin du mois de décembre 2020 soit dans quelques jours alors que d’autres sources parlent de janvier 2021. Bien que les centrales et confédérations syndicales en profitent pour s’armer davantage avant le jour-J, il importe que la nouvelle date des élections professionnelles soit rendue publique dans les meilleurs délais. Notons que depuis quelques jours, les responsables syndicaux sont au contact des militants à la base dans les différentes localités du pays. Les confédérations œuvrent, malgré tout, pour maximiser leurs chances. Par ailleurs, l’ouverture du dépôt des dossiers de candidature a été officiellement annoncée par le président de la Commission électorale nationale autonome (Cena). Ainsi, du mercredi, 02 décembre au 12 décembre 2020, les centrales et confédérations syndicales candidates aux prochaines élections professionnelles ont été invitées à se rendre au secrétariat particulier du président de la Céna pour déposer leurs dossiers de candidature. Dans un communiqué, la Cena a rendu publique les conditions d’éligibilité et différentes pièces qui composent le dossier de candidature. Au terme du processus, huit (08) centrales et confédérations syndicales ont été retenues pour prendre part aux élections professionnelles. La liste a été rendue publique lundi, 14 décembre 2020 par la Commission électorale nationale autonome (Céna). Notons que le ministère du travail et de la fonction publique a en effet sollicité l’expertise de la Céna dans l’organisation desdites élections. Et conformément aux termes du mémorandum signé le 12 novembre dernier, il incombe à la Céna de réceptionner les données d’électeurs collectées par le Comité électoral national (Céna) et assurer leur traitement en vue de la production de la liste électorale ; enregistrer, examiner les dossiers de candidature et établir la liste des centrales et confédérations syndicales candidates aux élections professionnelles nationales. Le président de la Céna a insisté sur le fait que la Cena n’est pas impliquée dans le vote, le dépouillement et la compilation des résultats… La Cena n’a donc qu’à collecter les données des électeurs sur le terrain. En attendant, les partenaires sociaux s’impatientent de savoir la nouvelle date retenue pour les élections professionnelles.

A.B

Liste des confédérations syndicales retenues 

   -Centrale des Syndicats du Secteur privé, Parapublic et Informel du Bénin (CSPIB) ;

Centrale Syndicale des Travailleurs Débout (CSTD) ;

Centrale Syndicale des Travailleurs du Bénin (CSTB) ;

Union Nationale des Syndicats de Travailleurs du Bénin ( UNSTB) ;

Confédération Générale des Travailleurs du Bénin (CGTB) ;

Confédération des Organisations Syndicales Indépendantes du Bénin (COSI-Bénin) ;

Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (CSA-Bénin) ;

Centrale des Syndicats Unis du Bénin (CSUB).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite