Assemblée nationale: La loi de finances exercice 2021 adoptée

800

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La 8e législature à  l’Assemblée nationale du Bénin a adopté hier, mardi 8 décembre 2020, la loi de finances portant budget de l’État, gestion 2021. Il s’agit de la loi 2020-33 portant loi de finances gestion 2021 qui trace les grandes orientations du Gouvernement et de son chef, le président Patrice Talon au titre de 2021. On note que le budget général de l’Etat pour l’exercice 2021 s’équilibre en ressources et en charges à 2 452 192 000 000 FCFA. 

 

En effet, les représentants du peuple étaient convoqués au Palais des gouverneurs à Porto-Novo ce mardi 08 décembre 2020 pour le vote du budget général de l’État, gestion 2021. D’un montant de 2 452 192 000 000 FCFA. Le budget a été diversement apprécié par la représentation nationale.  Pour sa part, le député Aké Natondé a plaidé pour que le Gouvernement rende éligibles les dépenses de lotissement des communes au Fadec non affecté aux fins de permettre aux communes de faire l’aménagement du territoire afin de pouvoir bénéficier réellement des projets de développement. De plus, il s’est prononcé sur l’harmonisation du système numérique entre les Impôts et la Cnss. Le député Gbadamassi Rachidi s’est plutôt intéressé à la discipline budgétaire. Il a salué la discipline budgétaire dont le gouvernement Talon fait preuve. C’est d’ailleurs au regard de cette discipline qu’il a appelé ses collègues députés à accorder un avis favorable au vote de cette loi de finances. « Comment ne pas saluer avec beaucoup d’humilité ce budget réaliste et réalisable ? Comment ne pas saluer la discipline budgétaire et l’organisation inédite dont fait preuve le gouvernement du Président Talon ? A travers ce budget que nous nous apprêtons à adopter, j’ai la ferme conviction et je peux dire sans risque de me tromper que le Bénin est redevenu sous le régime Talon un État crédible, respectable et respecté. Oui ! Nous pouvons dire fièrement et la tête haute que l’économie béninoise fait école au niveau de la sous-région…’’ a-t-il laissé entendre lors du débat général.

 Il faut dire que cette loi des finances met l’accent sur certaines mesures sociales. Le Gouvernement poursuit et renforce à travers le budget de l’Etat pour la gestion 2021, les stratégies et mesures d’amélioration des conditions de vie des populations en général, et d’assistance aux couches les plus vulnérables en particulier. L’engagement du Gouvernent en faveur du social à travers un modèle en perpétuelle amélioration depuis 2016, s’est renforcé dans le projet de budget de l’Etat pour la gestion 2021, en raison, entre autres, des répercussions négatives de la pandémie de la Covid-19 sur les couches sociales déjà fragiles et dans les domaines d’activités des artisans. L’évolution en volume des efforts financiers de l’Etat en faveur du social illustre la détermination du Gouvernement à donner du sens au renforcement des services sociaux de base et au développement équilibré et durable de l’espace national, portés par les axes 6 et 7 du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG 2016-2021) .  Il est noté également que  dans la réalité, les fonctions de l’Etat qui adressent cette ambition du Gouvernement, en l’occurrence les fonctions santé et protection sociale, protection de l’environnement et assainissement, loisirs, sport et culture, affaires économiques et équipements, l’éducation, etc., cumulent une part importante des crédits ouverts au budget de l’Etat pour la gestion 2021. Pour l’année  2021, les ressources décaissées au profit de ces fonctions représentaient 47,24% des prévisions de dépenses du budget général contre une moyenne de 27,5% entre 2016 et 2019 et une estimation de 43,4% attendue pour l’année 2021.

Hormis la poursuite en 2021 des actions mesures phares de la gestion 2020, à l’instar du programme national d’alimentation scolaire intégré,  de la consolidation depuis 2016 des mesures de gratuité dans le domaine de la santé, du nouveau programme d’allocations universitaires au profit des non secourus et non boursiers de la première année, de la gratuité des frais de scolarité, du maintien des mesures incitatives dans maintes domaines, de nouvelles mesures portant l’ambition sociale du Gouvernement au titre de la gestion 2021 sont introduites au budget de l’Etat, gestion 2021 dans plusieurs domaines. Il s’agit par exemple pour ce qui concerne le secteur de la santé de l’élargissement du paquet des vaccinations gratuites à la méningite et à l’hépatite qui intègre dès l’année 2021, le cycle régulier des campagnes de vaccination. On peut aussi retenir comme mesures sociales : La poursuite de la mise aux normes des espaces publics de protection sociale dans les communes ; l’opérationnalisation du projet « Assurance pour le Renforcement du capital Humain » ; la réforme de la modernisation du système d’identification des personnes ; Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030 : des projets structurants pour anticiper la réalisation de l’accès universel à l’eau potable aux populations ; renforcement de la politique d’accès à l’éducation pour tous : la consolidation du programme intégré d’alimentation scolaire ; un programme spécial d’emploi au service de l’entreprise et de l’entreprenariat.; des solutions numériques pour garantir la poursuite des enseignements dans les universités publiques.

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite