Relance des activités au niveau du handball: Antoine Bonou : «C’est incontournable le professionnalisme»

486

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Même si les activités sportives sont aux arrêts depuis le mois de mars, la reprise n’est qu’une question de semaine. Dans cette perspective, la Fédération béninoise de handball (Fbhb) se projette déjà sur le prochain championnat de handball. Et pour le président de la Fbhb Antoine Bonou, le professionnalisme est incontournable. 

 

Les réformes dans le secteur du sport que le gouvernement béninois est entrain d’effectuer n’épargneront pas le handball. Pour cela, la Fbhb est entrain de prendre les taureaux par les cornes pour une bonne organisation du prochain championnat de handball. Lors de la dernière Assemblée générale ordinaire et de travail qui a eu lieu à Ouidah, les travaux ont également pensé à la question. «(…) Maintenant, il y aura des clubs amateurs et des clubs professionnels. Et si vous voulez faire du professionnalisme, vous devrez nécessairement passer par les sociétés sportives», dira le président Antoine Bonou. «Autrement dit, vous et moi allons créer notre société sportive puisque, la loi 1901 ne nous autorise pas à faire des activités à but lucratif. Il faudrait que nous passions par des sociétés sportives pour aider les clubs et ceci, pour bénéficier des un millièmes mis en place par le gouvernement», a ajouté le président de la Fbhb. A l’en croire, ceci permettra de faire fonctionner les clubs. Car, a-t-il ajouté, «désormais, les athlètes professionnels auront un salaire». «Donc, c’est incontournable le professionnalisme», a-t-il renchéri.

Quid de la reprise des activités sportives… 

A en croire le président de la Fbhb Antoine Bonou, cela relève des autorités du ministère des Sports et celle de la santé. «A notre niveau, nous avons réfléchi par rapport à ça. Mais, nous ne pouvons pas décréter la fin de la Covid-19. Vous convenez avec moi que la Covid-19 continue de sévir et tant que les autorités ne nous donnent pas l’autorisation de démarrer les activités sportives, nous ne pouvons pas. Soufflez qu’on attende l’autorisation du gouvernement avant de commencer les travaux», a fait observer Antoine Bonou.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite