Programme filets sociaux du projet Access: Des transferts monétaires aux ménages les plus pauvres

630

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La composante 2 du Projet Access, transferts monétaires dans le cadre des filets sociaux, est désormais une réalité. Hier, mardi 1er décembre 2020, les ministres de la Décentralisation et de la gouvernance locale, des Affaires sociales et de la microfinance ont procédé au lancement des transferts d’argent aux ménages les plus pauvres. Le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a présidé la cérémonie de lancement à la mairie de Cotonou.

 

18 506 ménages seront impactés par le programme filets sociaux du projet Access. Ce sont des ménages pauvres (extrêmes et non extrêmes) répartis dans 184 communautés sur 16 communes. L’objectif, visé par le gouvernement, est de lutter contre la pauvreté grâce à la redistribution des richesses et protéger les ménages des chocs que subissent leurs revenus.

Présentant le projet Access, le secrétaire exécutif Germain Ouin-Ouro a laissé entendre que les filets sociaux sont des programmes de transfert non contributifs ciblant les pauvres et les personnes  vulnérables aux chocs. Il s’agit, à ses dires, d’une somme d’argent précise qu’on transfère à une cible précise, laquelle permet aux bénéficiaires d’acheter des biens correspondant à leurs besoins  essentiels tels que la nourriture. Dans le cas d’espèce, les services sociaux offerts par le projet Access sont de trois ordres : les transferts monétaires inconditionnels fixés à 5000FCFA par mois pendant 24 mois, les transferts conditionnels fixés à 1000FCFA par jour, pour 12 jours de travail par mois,  pendant 4 mois par an sur les 24 mois, soit 8 mois au total. Le projet offre enfin des formations et un soutien en appui aux activités génératrices de revenus et des mesures d’accompagnement aux bénéficiaires, a expliqué le secrétaire exécutif du projet Access.

Le ministre de la Décentralisation et de la gouvernance locale Alassane Séidou a précisé que ce volet du projet mobilise des ressources globalement évaluées à 3 milliards 800 millions FCFA. Ces ressources seront utilisées pour soutenir, dans les communes d’intervention, la consommation des ménages vulnérables remplissant des conditions précises, a-t-il laissé entendre. Quant aux critères de sélection, Alassane Séidou rassure que le processus a suivi plusieurs étapes d’identification des 16 communes bénéficiaires, ensuite des ménages et des enquêtes réalisées par l’Insae ont permis de confirmer trois catégories de bénéficiaires selon les seuils de pauvreté.

Pour la ministre des affaires sociales et de la microfinance Véronique Tognifodé, les transferts monétaires visent à réduire la vulnérabilité des ménages pauvres et extrêmes pauvres. Ce qui, selon elle, entre dans le cadre de la vision du chef de l’Etat qui a fait de l’amélioration du niveau de vie des populations une impérieuse nécessité.

« Le social est une priorité pour le gouvernement », a déclaré le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané. Selon lui, ces transferts monétaires, qui traduisent la solidarité de la Nation envers ses fils les plus démunis,  vont atténuer les souffrances des couches vulnérables. Il se dit satisfait du fait qu’ils interviennent au moment où la pandémie du Coronavirus a eu des répercussions sur les revenus des ménages.

Certains bénéficiaires invités ont reçu, séance tenante, les transferts d’argent. C’est l’opérateur Mtn Mobile Money qui a été sélectionné, après appel d’offres, comme agence de paiement desdits transferts.

B.H

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite