Longs moments d’inactivité pour les hôtels et restaurants: La tournée présidentielle, grosse bouffée d’oxygène !

1 063

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Depuis le jeudi 12 novembre dernier, le président Patrice Talon sillonne les communes du pays dans le cadre d’une tournée nationale de reddition de comptes. Outre cette obligation de bonne gouvernance, le déplacement du président Patrice Talon et de sa suite constitue une bouffée d’oxygène pour les maquis, restaurants, hôtels et commerçants de l’intérieur du pays qui devraient pouvoir oxygéner leurs économies. 

 

Vendredi 28 novembre dernier, le président Patrice Talon a bouclé sa treizième journée à l’intérieur du pays dans le cadre d’une tournée nationale. L’exercice plutôt inédit, au-delà de ce qu’elle répond à un principe de bonne gouvernance, a l’avantage de faire respirer tant soit peu, plusieurs établissements à l’intérieur du pays. Hôtels, maquis, restaurants, supermarchés, revendeurs…, depuis le début de cette tournée reçoivent un monde inhabituel qui apporte de la devise et leur permet d’engranger un peu plus de ressources. Avec la dure période de la Covid-19 qui a mis à mal de nombreux business, la tournée présidentielle vient un peu comme une bouée de sauvetage. Le déplacement de la délégation du président de la République, mais aussi et surtout de certains natifs et personnalités invités (ou non) à ces séances de travail, mais qui tiennent à être de ce rendez-vous du donner et du recevoir, a drainé du monde dans les hôtels.

Plusieurs responsables d’hôtels ont confessé leur débordement et d’autres, leurs incapacité à accueillir « les clients qui leur sont tombés dessus ». Moustafa Yacoubou, gérant d’un hôtel dans la ville de Natitingou ne le cache d’ailleurs pas. Son personnel avait été mis en congés forcés face à l’inactivité depuis plusieurs mois. Sollicité le dimanche 15 novembre dernier pour l’hébergement d’une dizaine de personnes, ce gérant n’a pu en prendre que cinq. Ses bungalows laissés à l’abandon nécessitaient un réaménagement que le temps ne lui a pas permis de gérer. « Je n’étais pas au courant de cette tournée, mais je dois avouer que le séjour de la délégation dans la ville m’a soulagé un moment », confie-t-il.

La tournée présidentielle n’a pas fait que le bonheur des hôtels. Superettes, marchés et supermarchés des villes parcourues ont ravitaillé les membres de la délégation en divers produits alimentaires et autres. Ceci, pour le bonheur des caisses et des poches. Il en va de même pour les restaurants et maquis, parfois débordés dans la soirée, pour offrir le diner. La tournée du président Patrice Talon a fait donc des heureux sur toute la ligne. On en dira des stations-services qui assurent essence et gasoil et pourquoi pas des garagistes. Un bon petit monde tout heureux trottine finalement autour de cette tournée, en dehors des populations visiblement très heureuses qui, tout au long du parcours, appellent sans cesse à la « poursuite de la dynamique en cours ». De quoi plaider une fréquence de l’exercice ?

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite