Soutenir Talon pour la présidentielle de 2021: Pourquoi le Prd ne doit pas se casser la tête

1 444

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Encore quelques jours, et l’instance décisionnelle du Parti du renouveau démocratique  doit pouvoir officialiser le choix du candidat que les militants Tchoco-tchoco entendent soutenir pour la présidentielle d’avril 2021 au Bénin. Au regard du traitement d’enfant rejeté que la formation politique arc-en-ciel subit au sein de la Majorité au pouvoir, et des frustrations accumulées surtout lors des législatives de 2019 et des Communales 2020 auxquelles le Prd a été recalé pour la première fois, beaucoup d’observateurs de la vie politique nationale pensent qu’il pourrait avoir de surprise quant à l’option que ferait le parti dirigé par l’ancien président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji. D’aucuns pensent que le mariage Prd-Patrice Talon pourrait connaître le divorce au profit de la nouvelle coqueluche, le professeur Joel Frédéric Aïvo, qui est très proche du Prd, et originaire de l’Ouémé, région d’encrage du parti. Mais quand on analyse bien la situation, la propension du Prd à soutenir jusqu’au bout l’actuel chef de l’Etat, probable candidat à sa propre succession est forte. En effet, depuis 2016 que les Tchoco-tchoco avaient scellé cette union forcée avec le chantre de la Rupture qu’ils n’avaient pas officiellement soutenu à la présidentielle de 2016, malgré les coups reçus, le parti habilement se fend de communiqués pour exprimer sa colère, mais réaffirme toujours son soutien à Patrice Talon. Le scénario pourrait se poursuivre jusqu’à la présidentielle de 2021 où le parti arc-en-ciel ne perdrait rien à « faire le jeu » ; c’est-à-dire soutenir aveuglément et de fait le patron de la Mouvance s’il en venait à être candidat. Cette option s’inscrirait dans la démarche de respecter la ligne de sa convention tenue en février 2014 à Ifangni,  En effet, depuis ces assises, la position du Prd est désormais claire. C’est fini, l’opposition pour le Prd. Le parti sera de la Mouvance, quel que soit celui qui sera au pouvoir. Donc, même si en accompagnant Patrice Talon à cette joute électorale, il échouait, le Prd saura rapidement tourner casaque pour être du côté du nouveau locataire de la Marina. Que les gens le perçoivent mal dans l’opinion, là n’est pas le souci du parti. Ce qui est dit est dit, et ce qui est dit sera fait. Ceci est sans doute, la philosophe du leader charismatique du Prd et des siens depuis six ans.

Les travaux de l’Université de vacances couplés avec la célébration des noces de perles du Parti du renouveau démocratique (Prd), qui se sont achevés dimanche 20 septembre 2020 à Porto-Novo, n’ont pas occulté la question du candidat à soutenir par le parti à la présidentielle de 2021. Les participants conviés à ce double événement ont estimé que cette question hautement politique et stratégique dépasse les compétences de l’Université de vacances. Ils ont ainsi décidé de s’en remettre à la décision du Conseil national et/ou du congrès du parti, lequel pourra se prononcer au plus tôt pour novembre et au plus tard pour décembre. C’est dire donc que dans quelques jours, le suspense sera levé.

Worou BORO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite