Relance des activités sportives et ouverture des stades: Le coup de cœur et de gueule du journaliste Richard Agbenomba

619

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ce matin, mon coup de cœur est aussi un coup de gueule. Je ne voudrais pas être long. Oui, je veux dire beaucoup de choses en peu de mots. Pensez à nous. Que dis-je, pensez à eux. Eux, ce sont les acteurs sportifs. Monsieur le Ministre des sports, pensez à la souffrance des athlètes. Pensez à la souffrance de ces joueurs. Pensez à la souffrance de ces journalistes sportifs. Relancez les activités. Trop, c’est trop. Trop de souffrances. 

 

Je connais des footballeurs béninois qui ne vivent que de ça. Je connais des athlètes qui ne vivent que de ça. Je connais des journalistes qui n’arrivent plus à remplir leurs pages sportives. Oui ! J’en connais qui ont horreur des informations internationales pour remplir leurs pages. Les supporters sont devenus orphelins. Ceux dont la distraction n’est qu’aller suivre les compétitions nationales s’ennuient. Les stades ne cohabitent désormais qu’avec le silence et les herbes. Ces pères et mères de familles athlètes de divers ordres, vivent-ils de quoi? Comment nourrissent-ils encore leurs familles ? Oui, Monsieur le Ministre, Monsieur le Président de la République, le mal n’a pas frappé que le Bénin. Oui ! Une chose est de chercher à lutter contre le mal et l’autre est de penser à ces athlètes qui croupissent sous le poids de la misère. Certains sont dépassés par les évènements.

- Advertisement -

Messieurs les autorités à divers niveaux, au nom de la souffrance de ces athlètes, ouvrez les stades. Au nom de la souffrance de ces sportifs, lancez les activités. Pensez à leurs familles et sauvez-les. Ils meurent de faim. Au nom de ces athlètes, ouvrez les stades et relancez les activités sportives !!!

Richard Mensah Elom AGBENOMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite