XV de France: « Cette culture de la gagne, chaque joueur l’avait en lui », confie Charles Ollivon

544

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Charles Ollivon, capitaine de l’équipe de France, est revenu dans les colonnes de L’Equipe sur l’année 2020 fantastique du XV de France.

«Magnifique. C’est le mot que j’ai envie d’utiliser. Sincèrement, cette équipe a été magnifique à plein de niveaux, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Honnêtement, c’était difficile de parier sur 6 victoires en 7 matches, sur le fait de terminer premier ex æquo du Tournoi (mais 2e derrière l’Angleterre au goal-average), sur celui de battre cet automne les trois nations celtes d’affilée… Mais on s’est vite rendu compte qu’on était tous animés par une même envie : gagner le plus de matches possible. Cette culture de la gagne, chaque joueur l’avait en lui. Et puis, au fil des semaines et du temps passé ensemble, elle est devenue collective. Sincèrement, notre histoire est très belle », a indiqué le capitaine du XV de France dans L’Equipe. Avant d’ajouter : «C’est vrai. Quand je me remémore les commentaires qui précédaient nos premiers matches de l’année contre l’Angleterre (2 février) ou au pays de Galles (22 février), je me souviens que tout le monde disait qu’on était jeunes et qu’on risquait d’être impressionnés. On a pourtant gagné six matches sur sept. La réalité, c’est qu’on est donc au niveau des meilleures nations européennes. On n’a plus vraiment besoin de faire des complexes. De toute façon, on a trop d’énergie à laisser sur le terrain pour en dépenser pour ce genre de choses. L’équipe de France, c’est un contexte particulier. Il y a un cadre de vie et un cadre de jeu qu’on répète souvent. Aujourd’hui, c’est effectivement un fonctionnement qui nous va bien. On s’est vraiment approprié le truc. Parce que c’est la réalité du rugby d’aujourd’hui. Il n’y a pas plus réel que ce qu’on travaille actuellement. Et comme il n’y a que des mecs intelligents, que des bons joueurs de rugby chez nous, cette manière de travailler a fait tilt dans la tête de tout le monde. Ces repères qu’on trouve à l’entraînement sont exactement ceux dont on a besoin en match. On le ressent à chaque fois sur les rencontres. »

Source : Sport.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite