Fédération internationale des écoles et académies sportives francophones: Le siège mondial social désormais à Tambacounda

631

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Créée samedi 22 août 2020 sous l’initiative de l’Académie sportive de Saint Michel de l’Attalaye d’Haïti (Acassmah) et du Centre de formation, Académie éducative, sportive et culturelle (APEC Bénin), la Fédération internationale des écoles et académies sportives francophones (Fiesf) est une association apolitique et à but non lucratif, dotée de la personnalité morale. Désormais, son siège mondial social est à Tambacounda, une ville du Sénégal. 

 

Plus grande ville du Sénégal oriental, dont elle est la capitale administrative, Tambacounda est à 467 km de Dakar, la capitale du Sénégal. Le climat est de type sahélien et la chaleur peut parfois être éprouvante. A l’origine, la ville était un campement mandingue, faisant partie du royaume du Boundou. Le nom Tambacounda signifie «la maison de Tamba». On y trouve quelques vestiges de l’époque coloniale. Et c’est donc cette ville qui abritera désormais le siège social mondial de la Fédération internationale des écoles et académies sportives francophones (Fiesf).

«Ce choix du Sénégal, principalement d’une ville de ce pays, ne fut pas un jeu facile», soulignera Nataniel Likpete, Vice-président de la Fiesf, lors d’un point de presse donné mercredi 18 novembre 2020 dans la salle des délibérations de la Mairie de Tambacounda. A l’en croire, la Fiesf s’engage à entretenir de bons rapports avec les autorités politico administratives des communautés au sein desquelles elle mène ses activités. Au cours de ce point de presse avec la presse sénégalaise, Nataniel Likpete a rappelé aux hommes des médias, les objectifs de la Fiesf. Il n’a pas manqué de remercier les membres du bureau exécutif dont la Togolaise Fridaouss Gnenikakou (Gestionnaire Comptable), Secrétaire administrative et financière de la Fiesf.

Quid du but de la Fiesf…

La Fiesf a pour but, entre autres, de promouvoir les jeunes footballeurs, handballeurs, basketteurs, volleyeurs et les athlètes francophones ; de promouvoir les valeurs olympiques à travers les écoles sportives ; de donner plus de visibilité aux écoles ou académies de football, handball, basketball, volleyball et l’athlétisme des pays francophones ; d’organiser annuellement le tournoi international des écoles ou académies de football, handball, basketball, volleyball et l’athlétisme des  pays francophones ; d’améliorer constamment le tournoi international des Ecoles ou Académies de football, handball, basketball, volleyball et l’athlétisme francophone ; de fixer les règles et de veiller à les faire respecter ; de promouvoir l’intégrité, l’éthique et l’esprit sportif en vue d’empêcher que des méthodes et pratiques, telles que la corruption, le dopage ou la manipulation de matches, compétitions, joueurs, officiels et membres ne donnent lieu à des abus dans le football, handball, basketball, volleyball et l’athlétisme.

Notons que la Fiesf reconnait comme membre une ou plusieurs écoles ou académies de football, handball, basketball, volleyball et d’athlétisme par pays. Rappelons que les membres fondateurs de la Fiesf sont ASEC de Tambacounda du Sénégal ; ACASHMA de Saint Michel de l’Attalayé en Haïti ; APEC de Tanguiéta du Bénin ; ASEC de Lomé au Togo; Académie REVELATION FC–RFC du Burkina Faso.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite