Lancement de la Campagne de commercialisation du soja: Alimatou Assouman invite tous les acteurs à redoubler de vigilance

1 001

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La commune de Djougou a accueilli le lancement officiel de la campagne de commercialisation du soja au titre de la saison 2020-2021. Une cérémonie qui s’est déroulée en présence du Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (Maep) et de la Ministre de l’Industrie et du Commerce (Mic) qui a invité tous les acteurs de la chaîne d’exportation à redoubler de vigilance afin de garantir des produits de bonne qualité pour la vente à l’extérieur.

 

Le conseil des ministres a adopté en sa séance du 11 novembre 2020, les conditions de déroulement de la campagne de commercialisation du soja 2020-2021. Dans ce cadre, le Département de la Donga a abrité jeudi 19 novembre 2020, le lancement officiel de la campagne de commercialisation du soja au titre de la saison 2020-2021. «La filière soja occupe une place prépondérante dans les activités culturales, artisanales, industrielles et commerciales de notre pays» a indiqué Gaston Dossouhoui. A en croire le Ministre de l’agriculture, cette filière connaît une très bonne ascension en matière de production. «De 110 000 tonnes en 2016 elle est passée à 165 000 tonnes en 2018-2019 pour caracoler aujourd’hui à 257 000 tonnes en 2019-2020», a-t-il souligné avant d’indiquer que la filière soja connaît toutefois des contraintes qui entravent son développement. Il s’agit, entre autres, de la faible organisation des acteurs, du faible niveau de mécanisation des opérations de préparation de sol et de semi, du faible niveau d’équipements pour la récolte et les opérations post récolte.

Pour sa part, la Ministre du commerce et de l’industrie, Shadiya Alimatou Assouman a laissé entendre que la filière soja est une filière émergente. «Le soja permet d’améliorer les revenus des producteurs et surtout ceux des femmes  qui s’adonnent à la transformation», a-t-elle avancé. Elle a rappelé que pour la campagne de commercialisation 2019-2020, le Bénin avait projeté une production de 257 000 tonnes de soja mais qu’à l’arrivée, 266 000 tonnes ont été exportées vers les pays de l’Asie de l’Europe et de l’Amérique. C’est pourquoi, elle invite tous les acteurs de la chaîne d’exportation à redoubler de vigilance pour garantir des produits de bonne qualité pour la vente à l’extérieur.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite