Bicentenaire du sacre du roi Guézo: Nanyé Agontimè honorée à Abomey

905

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

En prélude à la commémoration de la 3ème édition du bicentenaire du sacre du roi Guézo, les descendants des lignées Guézo et Glèlè, appuyés par  plusieurs autres lignés du royaume de Danxomè, ont rendu hommage à Nanyé Agontimè la mère du souverain. C’était le samedi 22 novembre dernier, à travers une campagne de salubrité.

 

Munis de houes, de coupe-coupe, de râteaux et de balais, les descendants des lignées Guézo, Glèlè et alliés ont pris d’assaut le palais princier Gômè, de la reine-mère Nanyé Kpôdjitô Agontimè, situé dans l’enceinte du musée, arrondissement de Vidolé. Organisé en groupes, chacun s’est donné une tâche précise. Pendant qu’un groupe s’occupait du désherbage, le second formait les tas, la troisième équipe nettoyait l’espace et la dernière mettait le feu pour brûler les herbes. Au bout de trois  heures de temps, les participants, parmi lesquels on peut compter l’ancien maire d’Abomey Dah Ahanhanzo, ont déblayé plus d’un hectare de superficie. Selon les explications de Dah Miminvo Yamongbè Guézo, le président d’organisation du bicentenaire du sacre du roi Guézo, cette activité, la première d’une série, vise à vénérer la mémoire de Nanyé Agontimè, alors déportée en esclavage au Brésil depuis des siècles. «Ce serait un sacrilège de ne pas évoquer la mémoire de cette vénérée  dame qui a fait la promotion de la culture de ses ancêtres à l’étranger, malgré son statut d’esclave au Brésil. « C’est pour cette raison que nous dédions la 3ème édition de la célébration du bicentenaire du sacre de son fils Guézo pour lui rendre un vibrant hommage», a-t-il détaillé. Sous le parrainage du président de la République, cette célébration, prévue pour se tenir en décembre prochain, vise à immortaliser Nanyé Agontimè à travers la construction des infrastructures dans le palais, l’organisation d’un colloque qui pourra retracer le parcours de cette aïeule atypique. Ainsi, Dah Miminvo Yamongbè Guézo invite tous les Houégbadjavi à s’associer aux initiatives en vue d’un succès éclatant. Il a témoigné sa gratitude au chef de l’Etat qui, à l’en croire, a vu juste en recommandant d’étaler la commémoration du bicentenaire du sacre du roi Guézo sur quatre ans. « On aurait pu le faire en une édition et l’on ne pourra pas prendre en compte toutes les dimensions qu’elle implique », a laissé entendre le président du comité d’organisation. Présent à cette salubrité, le maire d’Abomey, Antoine Djédou, a salué la démarche qui, pour lui, mérite d’être soutenue. Il a promis de mettre du sien pour sa réussite.

Fernand Kinmahou     

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite