Evasion de détenus de la prison de Missérété: Des arrestations se poursuivent

1 718

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après l’arrestation des régisseurs de la prison civile de Cotonou et de  celle de Missérété ainsi que les gardiens-chefs des deux maisons d’arrêt, interpellés suite à l’évasion de deux détenus de la prison de Missérété, une dizaine de militaires et de policiers ont été également mis aux arrêts de rigueur. Selon des médias locaux, 18 militaires et policiers ont été déférés à la prison civile de Missérété, mercredi. « Tout est parti d’un plan d’évasion en préparation qui a fuité. Les prisonniers voulaient, en effet, provoquer une émeute au cours de laquelle les deux prisonniers, qui se sont évadés de Missérété, allaient profiter pour s’échapper. Informé, le régisseur de la prison civile de Cotonou, après avis de sa hiérarchie, a procédé le samedi 24 Octobre 2020 au transfert de ces deux éléments qui préparaient leur évasion de la prison d’Akpro-Missérété. Mais à la surprise générale, le 25 Octobre, soit le lendemain de leur transfert, les deux prisonniers transférés à la prison la plus sécurisée de la sous-région, ont réussi à s’échapper » informe beninwebtv. Selon d’autres sources, un des détenus évadés serait rattrapé et mis aux arrêts. Selon les mêmes sources, les deux détenus évadés seraient un militaire de grade caporal, âgé de 41 ans, poursuivi pour des faits constitutifs d’infraction de complot contre l’autorité de l’Etat; et un homme de 43 ans, poursuivi pour des faits d’association de malfaiteurs et également pour des faits de détention, d’achat, de culture illicite d’un dérivé de cannabis, autre que l’huile de cannabis, pour consommation personnelle. Affaire à suivre !!!

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite