Coopération bénino-allemande/Lutte contre la criminalité: La Giz dote la Police républicaine de matériels

942

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans la cour de la direction de la Police judiciaire à Agblangandan, commune de Sèmè- Kpodji, l’ambassadeur de l’Allemagne près le Bénin et la Directrice résidente de la Giz ont procédé, vendredi 20 novembre 2020, à une remise de matériels et d’équipements à la Police républicaine et au Centre de documentation et de sécurité publique (Cdsp). La cérémonie a réuni de hauts gradés des différentes composantes des forces de défense et de sécurité du Bénin.

D’un coût global de 180 millions de FCfa, ce don de matériels et d’équipements intervient dans le cadre de la composante Bénin du Programme pour la création et le renforcement des unités de Police de plusieurs pays d’Afrique. Financé par le ministère fédéral des affaires étrangères et exécuté par la Giz, ledit programme a vise à soutenir les institutions nationales chargées de la sécurité publique dans leurs plans de réformes à jouer pleinement leur rôle de garant de la stabilité régionale et nationale dans le respect de l’État de droit. De façon spécifique, pour ce qui est du don fait, « l’objectif en est la professionnalisation des capacités criminalistiques et l’amélioration de la gestion des données permettant à la Police de s’acquitter, avec plus de professionnalisme, de sa mission d’élucider les infractions pénales et d’être mieux préparée à gérer les menaces actuelles en termes de sécurité », a précisé, Anne Hahn, Directrice résidente de l’Agence de coopération allemande, Giz Bénin. La dotation est constituée de 300 tables à fichier, 350 mille fiches de collecte, 350 mille fiches dactyloscopiques, du matériel de signalisation (encre, rouleaux, etc), 30 mallettes d’investigation de scène de crime, 163 ordinateurs (desktops) avec écrans, scanners, disques durs, imprimantes, onduleurs, 3 véhicules, 18 motos, 80 détecteurs de métal, portatifs, 50 détecteurs de fumée, divers mobiliers bureautiques (chaises, tables…). « Les articles seront distribués au Cdsp, à l’inspection générale de la Police républicaine, à la direction de la Police judiciaire et son Service de Police technique et scientifique, à la direction de la planification et de la statistique, à la direction des études et de la réglementation de la coopération technique », renseigne ensuite la Directrice résidente de la Giz Bénin.

Pour le Directeur de la Police judiciaire, Urbain Lalou, ce don vient à point nommé et permettra d’améliorer substantiellement les conditions de travail des bénéficiaires. Cependant, tout en remerciant la Giz pour son appui, il a émis une doléance. « Malgré l’existence d’une base de données criminelles, nos services d’enquête peinent encore

à élucider certains crimes du fait de l’inexistence du fichier automatisé et des empreintes digitales. C’est donc l’occasion pour moi de solliciter très respectueusement votre implication personnelle afin de nous aider à disposer de cet outil essentiel d’investigation », a souhaité le Directeur de la Police judiciaire, représentant le Directeur général de la Police républicaine.   A sa suite, Orou Baro Mora Directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, de la sécurité publique va également solliciter de l’Allemagne, le renforcement du plateau technique de la Police technique et scientifique en la dotant d’un laboratoire approprié qui lui fait défaut. Au nom du ministre Sacca Lafia, il a pris l’engagement « qu’une gestion rigoureuse sera faite de ces matériels au grand bonheur de nos populations ». Depuis 2009, la Coopération allemande promeut des processus d’appui à la réforme des institutions policières sur le continent africain. Mais c’est en 2019 que le Bénin est devenu un pays partenaire du programme Police et bénéficie, par la Police républicaine, du soutien de la Giz dans le cadre de sa composante Bénin, pour l’atteinte de trois résultats majeurs à savoir le respect du nouveau Code d’éthique et de déontologie et égalité Genre, la poursuite des auteurs des infractions avec professionnalisme et conformément aux exigences légales, l’amélioration du mécanisme de plaintes contre la Police et des activités de relations publiques. Prenant la parole, l’ambassadeur de l’Allemagne près le Bénin, Achim Tröster s’est réjoui qu’après seulement un an dans ce domaine, «  la coopération s’est développée de manière excellente comme dans tous les autres secteurs ». Répondant aux doléances, notamment la construction du laboratoire, il dit avoir pris bonne note et a rassuré qu’il portera à son tour la doléance auprès de ses collègues en Allemagne. «  J’espère que vous allez bien chasser tous les criminels ici au pays. Je sais que ce n’est pas beaucoup mais que vous les utiliserez pour les transporter en sûreté dans les prisons », a laissé entendre pour finir, le diplomate allemand.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite