Café média wash/Revue sectorielle: Les bilans gestion 2019 présentés à la presse

701

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Cadre de concertation des acteurs non-étatiques des secteurs eau et assainissement au Bénin (Canea) a organisé jeudi, 19 novembre 2020, un café média wash sur la restitution des bilans présentés à la revue sectorielle gestion 2019. L’occasion pour les professionnels des médias de s’imprégner des réalités du secteur eau et assainissement au Bénin. 

 

- Advertisement -

Des bilans présentés à la revue sectorielle gestion 2019, il ressort que des avancées ont été enregistrées ainsi que des points de vigilance. A en croire le président du Cadre de concertation des acteurs non-étatiques des secteurs eau et assainissement au Bénin (Canea), André Zogo, il est nécessaire que l’opinion publique soit informée de ce qui se fait et des perspectives. Si le programme “Eau“ mis en œuvre par la Direction générale de l’eau est en phase avec les projets phares du Pag, il s’inscrit dans un contexte de poursuite des réformes sectorielles avec un renforcement du recentrage des missions régaliennes de la structure autour de la mise à l’échelle de la GIRE ainsi que l’approfondissement des conclusions et recommandations de l’audit institutionnel et organisationnel. Selon le plan annuel de performance, il est noté un taux de 40% de mise en œuvre de la Gire. Quant au bilan d’exécution physique, il faut souligner que les outils de planification et de gestion des ressources en eau sont élaborés, développés et mis en œuvre tandis qu’il a été réalisé l’étude de faisabilité et d’impact environnemental et social pour la construction de 11 petits et moyens barrages du bassin de l’Ouémé ; le recrutement du bureau de contrôle pour l’aménagement du périmètre irrigué en aval du barrage de Sépounga ; l’appui à la mise en œuvre des activités du comité du bassin de l’Ouémé ; l’entretien avec les stations hydrométriques et relevé quotidien des données limnométriques ; la réalisation de 103 forages équipés de tubages dont 6 négatifs ; la commande effective des pompes pour les forages, démarrage de la réalisation de 60 latrines dans les édifices publics. Le taux d’exécution du Pta à fin décembre 2019 est donc de 58,55% contre 44,73% en 2018. Dans sa communication, le représentant de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) a fait savoir que 2014 à 2019, 39% des populations ont été desservies avec un taux de desserte de 17% sur la même période.  Le taux de desserte en 2019 est de 62% avec une projection de 70% en 2022. Sur les 522,5 milliards Fcfa de besoins en investissements, 55,3% des fonds ont été mobilisés. Les différents projets menés dans le cadre de l’extension du réseau et d’approvisionnement des localités en eau potable ont été évoqués avec des notes de satisfaction. Outre les difficultés rencontrées, les défis et perspectives étaient également au cœur des échanges. Les efforts consentis dans le domaine de l’assainissement ont été également exposés aux professionnels des médias. De la réalisation des latrines dans les écoles aux incinérateurs et activités de désinsectisation, des progrès ont été réalisés. Cependant, de grands défis restent à relever.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite