Restitution des vestiges culturels au Bénin: Une revue de parcours d’acheminement des œuvres effectuée

295

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Le gouvernement béninois plus que déterminé)

La session de la mise en œuvre du programme de travail commun entre le Bénin et la France au sujet du retour des biens culturels s’est ouverte, mardi 17 novembre 2020 au Bénin Royal Hôtel. L’objectif, faire un point à mi-parcours et poursuivre les réflexions sur la suite des démarches à mener dans le processus du rapatriement des trésors royaux. 

 

- Advertisement -

Le comité Ad Hoc commis à cette noble tâche républicaine, devant permettre au Bénin d’entrer effectivement en possession de ses trésors royaux, a jugé utile de faire une revue à mi-parcours des avancées déjà enregistrées dans le processus d’acheminement de ces richesses illicitement déportées de la terre royale du Dahomey d’alors, aujourd’hui Bénin. Pour le Professeur Nouréini Tidjani Serpos, le président du comité muséal et patrimonial entre le Bénin et la France, tout est désormais plus que sûr pour que ces œuvres retrouvent leur sol d’origine. « Parties en tant qu’œuvres d’adoration et de protection, ces œuvres reviendront sous un format esthétique et il est important qu’à leur retour, on puisse leur offrir l’opportunité de voyager une dernière fois avant de s’installer définitivement. C’est-à-dire que nous sommes en train de nous organiser pour que ces vestiges, une fois sur le sol béninois, puissent parcourir tout le territoire, sinon au moins les grandes villes à savoir Porto-Novo, Parakou, Natitingou, Bohicon, Lokossa etc. avant de s’installer définitivement à Abomey »  a fait savoir le Professeur. Signe que les travaux sur le processus du retour de ces biens a déjà connu une avancée notable. Selon Jacques Aguia Daho, le Directeur Adjoint du cabinet du ministère du tourisme, de la culture et des arts (Mtca), c’est dans un contexte intersectoriel, que tout le travail, ayant conduit à cet aboutissement qui se révèle heureux, a été effectué. Ainsi, cette nouvelle session, à l’en croire, devrait servir à restructurer les rapports avec la France et recevoir de nouvelles orientations et directives des autorités à divers niveaux dans le processus d’acheminement des œuvres. « C’est un nouvel air de coopération culturelle qui souffle désormais entre la France et le Bénin à travers les différents engagements qui sont en train d’être respectés au sujet du rapatriement de ces trésors royaux » soulignent concomitamment les ministres Jean Michel Abimbola, Aurélien Agbénonci et l’ambassadeur de la France près le Bénin.

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite