Non-paiement d’allocations familiales et primes: Ça grogne au Cnhu-Hkm

674

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les travailleurs du Centre national hospitalier et universitaire (Cnhu-Hkm) de Cotonou sont mécontents. A travers un communiqué conjoint rendu public, deux organisations syndicales de l’hôpital se désolent du non-paiement de leurs allocations familiales ainsi que les primes de rendement…

 

Réunis au sein du Syntber et Unité, deux organisations syndicales, les travailleurs du Cnhu-Hkm expriment leur mécontentement et plaident pour une intervention du Chef de l’Etat. Dans un communiqué conjoint, les partenaires sociaux déplorent le fait que les retenues sur les salaires des conventionnés depuis 2016 ne soient pas reversés à la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss). Toute chose qui entraine le non-paiement des allocations familiales au personnel de cet hôpital de référence. « …depuis 2016, les agents du Cnhu-Hkm admis à la retraite sont soumis à un abattement du tiers de leur pension de retraite pour cause de non reversement des retenues sur leur salaire respectif » lit-on dans ledit communiqué. Ces derniers dénoncent également un déséquilibre des prévisions budgétaires du Cnhu-Hkm du fait que la subvention d’exploitation soit amputée de 575 millions Fcfa. De même, malgré les assurances du Directeur général du Cnhu-Hkm et les recommandations du ministre de la santé, les primes de rendement demeurent impayées, selon les organisations syndicales. « Considérant que pour le règlement définitif de ces trois années de prime de rendement restée impayée, le Dg/Cnhu-Hkm doit disposer d’au plus 600 millions Fcfa pour la satisfaction totale de tous les agents du Cnhu-Hkm alors que l’Etat leur doit près de 12 milliards Fcfa » déplorent les partenaires sociaux. Selon le communiqué, « …à la date du 31 décembre 2019, les créances du Cnhu-Hkm vis-à-vis de l’Etat s’élèvent à près de 12 milliards Fcfa à travers les prises en charge de la santé des fonctionnaires de l’Etat toutes tendances confondues ». Face à la situation, ils appellent à l’esprit d’équité et de justice du Chef de l’Etat pour leur donner gain de cause.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite