Licence et Master: Les examens nationaux institués!

623

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Plus question de période transitoire ou de poursuite d’un nouveau cycle d’expérimentation de la réforme des examens nationaux de Licence et Master. En sa séance du Conseil des ministres de ce mercredi, 18 novembre 2020, le gouvernement a opté pour l’institution desdits examens…

 

Les Établissements privés d’enseignement supérieur (Epes) n’y échapperont plus. Les examens nationaux de Licence et de Master s’imposent désormais à leurs étudiants de façon pérenne. En effet, après une phase expérimentale de trois ans marquée par des critiques acerbes de la part des promoteurs des Epes, le gouvernement avait décidé de reconduire un nouveau cycle de trois ans des examens nationaux de Licence et de Master. « Avec ce nouveau cycle de trois ans, les textes seront établis et chacun saura ce qu’il a à faire », avait clarifié l’autorité ministérielle. Mais il n’en est plus question désormais. La donne a changé. Le gouvernement vient d’instituer l’organisation pérenne des examens nationaux de Licence et de Master. « …le Conseil a adopté le présent décret aux fins d’instituer l’organisation pérenne des examens nationaux pour l’obtention des diplômes de Licence et Master dans les filières de formation non homologuées des EPES », lit-on dans le compte-rendu du Conseil des ministres de ce mercredi, 18 novembre 2020. Une décision qui résulte de  » l’analyse de tous les facteurs qui n’ont pas permis la mise en œuvre des dispositions règlementaires prescrites ». Selon le gouvernement, il s’agit pour l’Etat de garantir aux apprenants la possibilité de valider leurs années d’études et d’avoir des diplômes reconnus. « En outre, les réformes qui seront engagées dans le secteur, permettront d’instaurer un nouveau modèle d’organisation devant favoriser la constitution de grandes entités d’EPES plus viables, à travers des accords d’établissement, des communautés universitaires ou des pools d’enseignement. Pour la réussite d’un tel processus, le Gouvernement mettra en place un plan d’action structurant de régulation statutaire des universités publiques et des EPES » précise le compte rendu du Conseil des ministres. L’institution des examens nationaux de Licence et Master dans les filières de formation non homologuées des établissements privés d’enseignement supérieur vient alors d’être actée. Faut-il le souligner, dans l’optique de conformer les établissements privés d’enseignement supérieur (EPES) aux textes et normes définis, pour donner de la crédibilité aux formations qu’ils délivrent, le gouvernement a adopté le décret n°2017-194 du 29 mars 2017 portant organisation des examens nationaux pour l’obtention du diplôme de Licence et de Master dans les établissements privés d’enseignement supérieur non homologués. « Mais la période transitoire a expiré à la fin de l’année universitaire 2018-2019 alors qu’aucun des établissements concernés n’a bouclé le processus pour l’obtention de l’homologation pouvant lui permettre de délivrer par lui-même ses diplômes » justifie le gouvernement. Notons que les examens nationaux au titre de l’année académique 2019-2020 n’ont toujours pas été organisés malgré les assurances quant à la tenue effective desdits examens.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite