Le chef de l’État au contact des populations Yayi servi: Quoi pour Soglo, Ajavon, Koutché, Houngbédji…?

465

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Profitant de sa tournée nationale qui va le conduire dans une soixantaine de communes, à quelques six mois de la fin de son mandat, le chef de l’État Patrice Talon s’est vu obligé de se prononcer sur ses relations dégradées avec son prédécesseur. En effet, dans la partie septentrionale du Bénin, bastion incontesté de l’ex président Yayi Boni, son successeur a demandé pardon aux populations qui ont fait face aux violences post électorales avec les énormes dégâts  enregistrés. Aussi a-t-il fait cas du désaccord entre son aîné Yayi Boni et lui, tout en souhaitant une réconciliation avec l’implication des sages et têtes couronnées du Nord Bénin. Ces propos de Patrice Talon ont été diversement appréciés dans l’opinion. Dans la famille politique, Les Démocrates, de l’ex président de la République, on pense plutôt que l’actuel locataire de la Marina a fort à gagner en cherchant plutôt à se réconcilier avec son peuple.

 

Le périple du chef de l’État se poursuit. Après le septentrion, le cortège présidentiel devra s’ébranler vers d’autres villes. Et quand on sait qu’à l’instar de Yayi Boni, d’autres acteurs politiques, et pas des moindres, sont en disgrâce avec Patrice Talon, on se demande le discours qu’il servira aux populations, une fois dans ces localités.

Qu’on le veuille ou pas, Komi Koutché, ancien ministre des Finances de Yayi Boni, condamné à 20 ans de prison et résidant aux États-Unis, continue de ” planer ” sur Bantè et environs. Même s’il n’a pas été candidat, les résultats des Législatives de 2019 et Communales de 2020 sont évocateurs. Que dira Patrice Talon aux populations de Banté au sujet de leur fils? Va-t-il en parler ou esquiver exprès, comme si de rien n’était ?

Aussi préoccupant, quel discours tiendra le chantre de la Rupture dans le Zou où l’ancien couple présidentiel Rosine et Nicéphore Soglo, aujourd’hui en froid avec lui, avait élu quartier pour battre campagne pour son avènement au pouvoir en 2016 ?

- Advertisement -

Le message de Patrice Talon est également attendu sur le cas du richissime opérateur économique Sébastien Ajavon, arrivé troisième à la présidentielle, allié déterminant pour la victoire de Talon en mars 2016, mais aujourd’hui en exil dans l’hexagone avec une condamnation à 20 ans de prison par la justice, sous le pouvoir actuel.

 Dans l’Ouémé, le Mono et environs où il était, dans le même véhicule que Sébastien Ajavon pour la campagne électorale du second tour en 2016, qu’avancera Patrice Talon aux populations de ces localités sur cette alliance qui n’a duré que quelques sept mois, avec aujourd’hui les entreprises de l’ancien président du Patronat et les milliers d’emplois en sursis?

 Patrice Talon s’entretiendra-t-il avec les têtes couronnées, les sages et autres représentants de la population dans l’Ouémé et le Plateau, sans faire cas de sa relation avec Séfou Fagbohoun ? De sa collaboration avec le parti Arc-en-ciel, Prd, de Adrien Houngbédji non représenté pour la première fois depuis une trentaine d’années ni à l’Assemblée nationale ni dans les conseils communaux et municipaux ?

Veille d’une élection présidentielle très attendue et de toutes les incertitudes, le chef de l’État a visiblement beaucoup de brèches à colmater, lui que ses soutiens annoncent déjà candidat pour un second mandat alors qu’il n’était demandeur que d’un quinquennat pour << faire le miracle >>. Peut-être que dans ces différentes régions du pays, le pardon et la réconciliation seront à nouveau les maîtres mots, qui sait !

 Worou BORO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite