Élections professionnelles du 10 décembre 2020: Le message du DC de la CSTB aux travailleurs

653

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Installé le lundi 16 novembre par Nagnini Kassa Mampo, Secrétaire général de la la Cstb, le Comité national de campagne de cette Confédération syndicale a pour entre autres tâches de ratisser large pour qu’au terme des élections professionnelles prévues pour le 10 décembre 2020, la Cstb s’impose comme la confédération syndicale la plus représentative. C’est dans cette droite ligne que le Directeur de campagne, Julien Adjinda s’est adressé aux travailleurs qui doivent voter. Lire son message.

 

Adresse du Directeur de la Campagne électorale de la CSTB :

– aux Travailleurs et aux syndicalistes ;

-aux Démocrates et Patriotes de l’intérieur et de la diaspora.*

Chers Amis et Compatriotes  !

Dans le cadre des élections professionnelles prévues pour le 10 décembre 2020, la CSTB m’a sollicité pour diriger sa campagne électorale. Vu les enjeux desdites élections, j’ai donné mon accord pour assumer cette fonction. Quels sont ces enjeux ? Qu’il vous souvienne les circonstances dans lesquelles les députés de la 8ème législature ont été nommés en 2019 et siègent  dans un parlement de sang. En 2020, ce sont les conseillers communaux, municipaux et les Maires qui ont été imposés, parfois contre le choix des électeurs, dans un scénario digne d’un film western par le pouvoir de la rupture. Actuellement, des manœuvres sont en cours pour désigner dans le monde des travailleurs salariés les responsables syndicaux favorables aux complots de tous ordres sur le dos des travailleurs. Et ceci, après le vote d’une panoplie de lois scélérates, notamment la loi sur l’embauche qui précarise l’emploi, la loi portant exercice du droit de grève qui prive  dans les faits les travailleurs de la jouissance de ce droit fondamental. Le but de ces manœuvres est d’écarter la seule confédération syndicale insoumise au pouvoir de la rupture par tous les moyens, y compris la fraude. Il s’agira pour les travailleurs salariés, le 10 décembre prochain, de choisir entre deux lignes syndicales dans le pays depuis quelques années, à savoir :

– une ligne syndicale de collaboration (…) qui a signé une charte avec le pouvoir ; et

– une autre ligne révolutionnaire, incorruptible et conséquent dans la défense des droits des travailleurs, incarnée par la CSTB.

L’autre enjeu, ce sont les conditions de vie et de travail de plus en plus exécrables des travailleurs et des retraités béninois ainsi que les suppressions des milliers d’emplois par les liquidations des entreprises et offices d’État. Les salaires et pensions n’ont pas connu un franc de plus depuis 2016 malgré les incantations sur l’embellie économique de notre pays. Dans le même temps, les dirigeants et leurs affidés se sont donnés des salaires mirobolants qu’ils cachent soigneusement au public. Le peuple peut continuer de serrer la ceinture pendant que les Princes au pouvoir se la coulent douce, sans vergogne.

C’est pour toutes ces raisons que je m’engage dans cette campagne électorale pour porter à la victoire la CSTB, comme aux élections professionnelles de 2001 et de 2006 où elle a été plébiscitée première confédération syndicale la plus représentative. Ceux qui me connaissent savent que je ne compose pas avec des syndicalistes corrompus. Ils savent également que j’ai toujours combattu l’utilisation des syndicats, instruments de défense des intérêts corporatistes, à des fins personnelles. C’est toujours avec ces mêmes motivations et déterminations que j’ai choisi de me battre pour le triomphe de la ligne syndicale révolutionnaire, incorruptible et probe, incarnée aujourd’hui par la CSTB, seule confédération syndicale contre tous (…).

J’invite donc tous les travailleurs qui partagent ces valeurs que je défends, tous les compatriotes qui veulent d’un syndicalisme insoumis et non inféodé au pouvoir à se joindre à moi dans ce combat pour la démocratie et la liberté syndicale. Pour cette campagne électorale, vos soutiens de tous ordres sont attendus en appui à la logistique de la campagne.

 

Julien D. ADJINDA

Ancien Secrétaire Général du Syndicat National des Travailleurs du Plan et de la Statistique (SYNAPLASTA)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite