Promotion de patrimoine immatériel: La danse ‘’Ogou’’ en lumière à Ouissi dans la commune de Dassa

389

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Gilbert Akueson réussit le pari)

- Advertisement -

Le Festival international des arts et culture Ifèdoun s’est déroulé du samedi 14 au dimanche 15 novembre  2020 au cœur du village de Ouissi situé dans la commune de Dassa Zoumè. Dès l’entame des manifestations, un premier tableau de danse du couvent Hêbiosso a planté le décor, en attendant la grande messe de restitution de la danse des chasseurs dénommée la danse ‘’Ogou’’. A la suite de ce spectacle liminaire offert par les danseurs de l’association ‘’Tonassé’’ dirigée de main de maître par l’entrepreneur culturel, Gilbert Akueson, un show époustouflant déroule le tapis rouge sous les projecteurs et devant un parterre de spectateurs et d’autorités véritablement au bord de l’excitation. A travers son mot de bienvenu, le président de l’association ‘’Tonassé’’ Gilbert Akueson a d’abord  traduit ses reconnaissances à tous les partenaires et autorités à divers niveaux dans la gestion des arts et de la culture au Bénin pour leur soutien indéfectible à l’événement qui est à sa 7ème édition. Au rythme des tambours sacrés de la danse ‘’Ogou’’ appelée encore la danse des chasseurs, la grande famille des chasseurs de Ouissi et de Dassa est entrée en transe sur la scène. Des pas de danse agréables entrecoupés de démonstration de force, avec à la clé trois œufs préparés sur le feu de charbon dans une bouteille de Possotomè. C’est carrément un Battle qui s’est organisé sur la scène entre le camp des chasseurs de Ouissi et ceux de Dassa zoumè. A travers des chansons, d’aucuns ventent leurs exploits de chasse et ceux de leurs ancêtres et les autres, d’exhiber les trophées de leur combat de brousse qui ne sont rien d’autre que des têtes d’animaux sauvages tels que le Buffle, le Phacochère, les antilopes, les G’nou, des armures de panthère et autres.   Un véritable duel ludique qui a révélé dans une ambiance bon enfant les forces et faiblesses des groupes de chasse qui étaient sur scène. Une manière de démontrer et de faire découvrir au public, tout enthousiasmé, qui est le plus fort et le plus puissant en matière de la chasse dans la région des Collines.

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite