Tournée du Chef de l’Etat: Talon entre sincérité et promesses électorales

481

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après l’étape de Cotonou, Patrice Talon a entamé une tournée dans 54 autres villes du Bénin. Si cette expédition du Chef de l’Etat débutée depuis jeudi 12 novembre 2020 a, selon le gouvernement, pour but de permettre à l’homme de s’imprégner des réalisations et projets en cours initiés sous son mandat, elle est en outre caractérisée par de nouvelles promesses. Des promesses qui interviennent en fin de mandat et du coup, peuvent susciter beaucoup d’interrogations notamment quant à l’aspect ‘’sincérité’’.

 

- Advertisement -

Patrice Talon sillonne depuis peu, plusieurs villes du Bénin.  A moins de cinq mois de la fin de son mandat, le Chef de l’Etat a jugé utile de s’enquérir lui-même, de l’évolution des projets en cours ou en fin de réalisation et surtout de s’imprégner en général de la situation de ces villes en prenant l’avis de la population. C’est du moins ce qu’on retient en grosso modo de cette tournée, quand on se réfère à l’attitude adoptée par Patrice Talon sur le terrain. D’un  côté, certains louent cette démarche du Président de la République, puisque la jugeant salutaire. A contrario, d’autres restent sur leur faim et pensent dur comme fer que l’actuel locataire de la Marina a d’autres fins, derrière cette randonnée. En quelque sorte donc, les béninois ont un avis partagé à propos de cette initiative du chantre de la Rupture et du Nouveau départ. Se référant à la sobriété et à la discrétion qui ont toujours caractérisé les actes posés par Patrice Talon depuis près de cinq ans qu’il est au pouvoir, l’on devrait se demander pourquoi réellement cette tournée. Ses proches et lui ayant toujours justifié qu’il n’a pas besoin de sillonner le pays comme certains de ses prédécesseurs et que les cadres et Ministres étaient là pour ça, décider de changer subitement cette approche réconforte ainsi l’opinion de ceux qui doutent de l’objectif réel annoncé par l’exécutif, en ce qui concerne ces visites de Patrice Talon. Car en commun, ces genres d’initiatives pour échapper à toute polémique, se font à mi-mandat. Mais attendre quatre mois de l’élection présidentielle pour soi-même s’enquérir de la réalité de certaines villes dont on est le Président de la république, est un choix beaucoup plus atypique. Pis, à chaque étape, Patrice Talon ne manque pas de s’étonner des fois de la situation que traverse certaines de ces villes visitées et par ricochet laisse derrière lui, promesses et vœux. Lesquelles promesses vont la plupart des cas, dans le sens de faire bénéficier plus de projets innovants et attrayants à ces cités. Quand on sait qu’en 2016, le même Patrice Talon a parcouru pendant la campagne électorale pour le compte de l’élection présidentielle ces villes notamment Banikoara et y a déjà fait certaines promesses similaires à celles qu’il remet aujourd’hui sur tapis, il est nécessaire de se demander s’il est vraiment sincère avec ces promesses reformulées. De plus, vu le timing actuel où l’homme a reconnu son impopularité et manifesterait, malgré cela, son désir de briguer un second et dernier mandat, il n’est pas illusoire de penser que Patrice Talon se retrouve par le truchement de ces nouveaux engagements tous azimuts, entre la sincérité de sa parole et une certaine visée électoraliste de ces promesses. Même s’il a montré dans des situations qu’il peut être un homme de parole, cette impopularité qu’il admet lui-même aujourd’hui permet beaucoup plus de penser que l’homme avec ces jurements, compte utiliser toutes les astuces pour pouvoir renverser cette tendance. Si tel est le cas, pourquoi ne pas donc commencer par allécher les populations à travers ces serments. Ceci, instant de changer cette image qui risque de le desservir éventuellement si rien n’est fait, lors des prochaines joutes électorales.

Janvier GBEDO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite