Tournée du chef de l’État et Covid 19: Le Communiqué de la présidence violé

1 110

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Il a amorcé sa tournée. Tel qu’annoncé, le déplacement du Président de la République, Patrice Talon, sur certaines villes du Bénin a effectivement pris corps. Et, ceux qui s’interrogeaient sur l’opportunité d’une telle initiative vu le contexte sanitaire marqué par la pandémie du coronavirus, avec son lot de gestes barrières à observer, n’auraient pas eu tort. Ce jeudi 12 novembre 2020, ça n’a pas raté… Le mépris des règles était évident…

 

L’histoire retiendra que la première étape de cette virée présidentielle a consacré la Commune de Savè. Bien dressé dans sa tenue locale, Patrice Talon. La couleur blanche de celle-ci, et le dispositif sécuritaire qui encadrait l’homme permettaient de l’entrevoir parmi plusieurs. En face d’une foultitude faite de curieux et probablement de mordus, il y était; les mains parfois levées, le sourire sous son masque, rendant ainsi la politesse à ses hôtes venus à sa rencontre. Tout y est allé comme dans le meilleur des mondes. Même le sceptre du Coronavirus a disparu le temps de l’effervescence… Et c’est là que le bât blesse.

Et pourtant…

Dès l’annonce de la tournée du Président Patrice Talon, et face aux inquiétudes, il a été dit que tout se passera dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement lui-même. «Cette tournée présidentielle intervenant par temps de pandémie de la Covid-19, le format des rencontres a été bien pensé pour ne pas exposer inutilement les populations. Les mesures barrières seront strictement observées et il n’y aura pas de grands regroupements…», peut-on lire sur le site du gouvernement. Seulement, à l’œuvre, l’artisan n’a pas convaincu. Les faits sont en porte-à-faux avec ce qu’on a voulu faire croire. Hier à Savè, Parakou, tout comme ce fut le cas à Cotonou, la distanciation sociale, le port de masque n’étaient pas systématiques. Constatez, sur les vidéos de reportage, le monde réunit pour le bain de foule. La plupart des personnes étaient sans masque facial. Des individus ‘’exposés inutilement’’ étaient alignés dans une déconcertante étroitesse. A moins que ‘’les faiseurs de lois’’ ne voient pas encore là «de grands regroupements». Ils auraient trouvé la formule. L’intelligence aurait par exemple voulu, vu que pour éviter ‘’de grands regroupements, seuls les Conseils communaux, les Associations de développement, les sages et notables sont conviés pour les séances’’, qu’on interdise simplement aux populations tout déplacement.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite