Ministère des affaires sociales: Le rapport de l’analyse rapide genre de la Covid-19 au Bénin validé

685

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Ministère des affaires sociales et de la microfinance (Masm), en collaboration avec ses Partenaires techniques et financiers (Ptf) du Secteur Genre et protection sociale, le Fonds des Nations Unies pour la Population (Unfpa)  et le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), a organisé jeudi 12 novembre 2020, un atelier de validation du rapport de l’analyse rapide genre (Arg) de la Covid-19 au Bénin. Les travaux se sont déroulés à la salle de conférence de la Tour administrative à Cotonou.

 

La rencontre visait à soumettre aux participants, les résultats des travaux de l’étude des consultants sur l’Analyse rapide genre (Arg) de la Covid-19 au Bénin, afin d’analyser la pertinence des recommandations et d’apporter des contributions objectives à l’amélioration du rapport qui en est issu, en vue de sa validation. L’initiative de l’étude procède de la volonté du gouvernement béninois, qui, pour freiner la propagation du virus, a pris des mesures de ripostes adaptées au contexte et réalités nationales. Des mesures qui ne sont pas sans impacts sur les populations, notamment pour certaines catégories dont la vulnérabilité s’est accrue. Dans ce contexte très particulier, pour accompagner le gouvernement béninois et rendre plus efficace la riposte nationale à la Covid-19, par la prise en compte des différents besoins des groupes à risque, les Partenaires techniques et Financiers (Ptf) du Secteur Genre et protection sociale, ont soutenu la réalisation de l’étude sur l’Analyse rapide genre (Arg).

Pour une efficacité dans la  riposte

 Dans son mot de bienvenue, le Directeur général adjoint des affaires sociales, a indiqué que la Covid-19 a sérieusement impacté la vie socio-économique des uns et des autres et les rapports de genre ont été également touchés. Bruno Gbèhinto s’engage donc au nom de sa structure, à faire en sorte que les conclusions des travaux soient immédiatement mises en synchronisation avec les orientations stratégiques du ministère. Pour sa part le représentant résident du Pnud, José Herman Wabo a lancé un plaidoyer pour des actions plus renforcées à l’endroit des personnes faisant partie de cette couche de la population que constituent les femmes et les vulnérables, afin de les sortir de cette double inégalité et de vulnérabilité qu’a entrainé la pandémie. Quant au représentant du chef de file des Ptf du Secteur Genre et protection sociale, Karl Frederick Paul, il a émis le vœu que le rapport soit un instrument qui nourrisse qualitativement toutes interventions et quelle puisse renforcer les appuis aux communautés affectées par la Covid-19.

En procédant au lancement de la rencontre, la directrice de cabinet, agissant au nom de la ministre des affaires sociales et de la microfinance, a espéré pouvoir compter sur l’esprit aussi bien critique que constructif des participants, et sur leur capacité à opiner en toute objectivité sur le caractère réaliste des propositions afin qu’au terme de la session, le Bénin puisse disposer d’un document utile à la prise de décisions pertinentes face aux défis que suscite la poursuite des efforts en matière d’égalité de genre dans le contexte de la Covid-19. Natacha Kpochan a fini ses propos en adressant ses remerciements aux Partenaires techniques et financiers qui appuient le Bénin dans la réponse aux défis liés à l’intégration du genre dans l’ensemble de ses stratégies.

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite