Sur ‘’Le Club de L’Economiste: Youépeme Nagalo revient sur les contours du Salon des Banques et Pme de l’Uemoa

1 045

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

‘’Le Club de L’Economiste’’ d’hier mercredi 11 novembre 2020, a reçu au siège du Journal L’Economiste du Bénin à Cotonou, Youépeme Hermann Nagalo. Occasion pour le Secrétaire permanent du Salon des Banques et Pme de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (Uemoa) de décortiquer sur cette plateforme d’échanges et de communication, les contours de ce Salon, les tenants et aboutissants de sa 6ème édition ainsi que ses perspectives à court et à long terme.

 

La 6ème édition du Salon des Banques et Pme de l’Uemoa s’est tenue à Cotonou du 5 au 8 novembre 2020. Quelques jours après la clôture de cet évènement qui vise à promouvoir les Petites et moyennes entreprises en Afrique, le Secrétaire permanent du Salon des Banques et Pme de l’Union a répondu favorablement à l’invitation du Club de l’Economiste. Face aux médias, Youépeme Hermann Nagalo est revenu sur les méandres de l’organisation de ce Salon. A travers ses différentes réponses aux questions des journalistes, il fait remarquer que 80% des Pme constituent le tissu économique des pas de l’Espace. Et qu’au même moment, ces Pme n’ont pas malheureusement de répondants, dans certains cas. Ceci, en ce qui concerne surtout la recherche des financements, selon lui. Ainsi, il était nécessaire d’après ses propos, de trouver un mécanisme au niveau des pays membres de l’Uemoa, afin de créer des creusets d’échanges entre ces Pme d’une part et entre elles et les banques d’autre part. Tout cela ajouté, à l’écouter, aux efforts qui se font au niveau communautaire, pour que les pays aient une charte visant à mieux les valoriser et, par ricochet, à faciliter leur émergence. C’est ainsi les mobiles qui sous-tendent, d’après l’invité, la mise en place de ce Salon qui est désormais à sa 6ème édition. Laquelle édition a tenu pour lui, la promesse des fleurs. Puisqu’il fait remarquer que les objectifs fixés ont été atteints. Pour cela, Youépeme Hermann Nagalo a tenu à remercier les Ministres Abdoulaye Bio Tchané du Plan et du développement, Modeste Kérékou des Petites et moyennes entreprises, le Directeur général du Fagace et toutes les autres structures et personnalités du Bénin, ayant permis la réussite de cette 6ème édition du Salon. En ce qui concerne le bilan des  six éditions, le Secrétaire permanent du Salon des Banques et Pme de l’Uemoa note aussi avec satisfaction, des prouesses. « En 2015, le Salon c’est 2000 visiteurs. C’est plus d’une centaine de be to be et vous avez également deux formations. Lorsque nous avons fait le résumé global, nous sommes plus de 12000 participants en six éditions. 1250 formations be to be, sept formations de haut niveau des managers, 72 panels et plus d’une centaine de recommandations, sans oublier une quarantaine de récompenses chaque année. Je voudrais remercier et féliciter toute l’équipe du Secrétariat permanent qui nous accompagne dans cette tâche »,  souligne-t-il tout en reconnaissant que tout cela fait bouger les lignes.

Innovations et perspectives…

En termes d’innovations, l’invité souligne la caravane des Pme qui vise selon lui à faciliter leur participation à ce Salon, à créer des conditions pour faciliter aussi les relations entre ces Pme et aussi avec les banques. Mieux, il fait aussi savoir que le concept du ‘’Village’’ est né pour permettre au cours de ce Salon, la mise en lumière des produits made in Bénin. « Je ne doute pas que notre équipe puisse renforcer ces innovations afin qu’elles soient pérennisées pour les prochaines éditions. Les résultats de ce salon constituent ce que nous avons pu faire. Avec 278 campus présentiels malgré la pandémie, nous ne pouvons qu’apprécier avec fierté cette organisation et en féliciter le Bénin », poursuit-il. Il n’a aussi pas manqué d’énumérer quelques plaidoyers pour, selon lui, accompagner ces Pme dans leur intégration et autonomisation. Ainsi, il revient sur la mise en relation entre les banques et elles, le renforcement du dispositif fiscal et de commandes publiques des Etats, la création des guichets dédiés à l’accès des Pme et ce, à l’instar du dialogue qui d’après lui, doit être permanent entre tous ces acteurs cités. En attendant la 7ème édition du Salon qui se tiendra du 4 au 7 novembre 2021, Youépeme Hermann Nagalo annonce que les discussions sont déjà en cours entre les pays, pour sa bonne réussite.

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite