Présidentielle 2021: « Le Nationaliste » devient ‘’Les Démocrates’’

998

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Désormais, ils feront route ensemble. Le Mouvement « Le Nationaliste » et le parti politique en cours de création ‘’Les Démocrates’’ ont convenu de faire le combat pour la ‘’restauration de la Démocratie au Bénin‘’ conjointement. La déclaration officielle de l’adhésion de ‘’Le Nationaliste’’, c’était hier mercredi 11 novembre 2020 au siège de ‘’Les Démocrates’’ à Cotonou.

 

«Aujourd’hui, je suis heureux de me retrouver en ces lieux, en compagnie de nombreux compagnons de lutte, des militantes et militants du Mouvement ‘’Le Nationaliste’’ pour officialiser mon adhésion et celle de mes compagnons de lutte à cette grande famille politique que nous avons créée ensemble», a confié Irénée Agossa, jadis Président du désormais ancien mouvement ‘’Le Nationaliste’’. Pour lui, cette transmutation est la preuve de sa foi inébranlable en la victoire de son nouveau parti lors de la présidentielle de 2021, sa conviction sans faille à y parvenir et son engagement profond à en être l’un des acteurs principaux.  L’enjeu et le défi, souligne-t-il, sont d’autant plus grands pour le Bénin qu’il ne saurait s’en soustraire. «Bien au contraire, et fidèle à ma conviction de départ, restée constante et inébranlable, je m’y engage fermement et de plain-pied en déclarant publiquement mon adhésion au parti « Les Démocrates », et prêt pour conduire avec notre vaillant peuple, à une victoire plus que certaine et sans faille qui sera couronnée en 2021», martèle Irénée Agossa. Il estime, en effet, qu’il  faut, «à tout prix, rompre avec la prétendue ’’Rupture’’ actuelle, symbole parfait de l’échec du consensus de 1990 et pur produit de la religion de l’argent». Et, cette mutation sera basée sur le rétablissement d’un Bénin fort et sacré, «fondé sur notre culture et nos traditions, où vont régner la connaissance, le savoir, le respect de la parole donnée, la confiance et la fierté d’appartenir à une nation. Le Bénin d’abord, l’Etat ensuite et le droit enfin sera notre credo», explique l’homme. Etait présent aux côtés de Irénée Agossa, Eric Houndété, Président du parti ‘’Les Démocrates’’. Heureux de cette adhésion, il a invité le peuple béninois à ne pas céder à la ‘’peur’’, ‘’la terreur’’. «La peur n’est pas au chapitre», conseille-t-il. Au contraire, encourage l’ancien député à l’Assemblée nationale, la flamme de l’espérance doit se maintenir allumée.

 Cyrience KOUGNANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite