Projet de budget, gestion 2021: 13.814.178.000 Fcfa pour le Mmnistère du Plan et du développement

1 106

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Ministre d’État chargé du plan et du développement Abdoulaye Bio Tchané est revenu hier, mardi 10 novembre 2021, devant la Représentation nationale afin de présenter le projet de budget exercice 2021 de son ministère. On retient que le budget  du ministère du Plan et du développement est de 13.814.178.000 F CFA.

 

La mission du ministère du Plan et du développement est d’impulser le développement économique et social, assurer le suivi de la mise en œuvre des politiques, programmes, projets et décisions du gouvernement en matière de développement national, régional et local. « Nous sommes également chargés de la mobilisation des ressources extérieures et une Direction générale est d’ailleurs dédiée à cette tâche », explique le ministre Abdoulaye Bio  Tchané. Le projet de budget gestion 2021 du ministère s’établit à treize milliards huit cent quatorze millions cent soixante-dix-huit mille (13.814.178.000) FCFA, dont cinq milliards sept-cent quatorze millions cent soixante-dix-huit mille (5.714.178.000) FCFA pour les dépenses ordinaires, soit 41,36% et huit milliards cent millions (8.100.000.000) FCFA soit 58,64% de la dotation du Mpd destinés au financement des cinq (05) anciens projets prioritaires du Ministère que sont :

Le Projet des Moyens de Subsistance Durable (PMSD) ;

Le Projet Commune du Millénaire (PCM-BONOU) ;

Le Projet d’Appui au Renforcement des Acteurs du Secteur Privé (PARASEP) ;

Le Projet d’Appui à la Gestion des Investissements Publics et à la Gouvernance (PAGIPG) ;  Le projet Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD).

Les points d’application majeurs du budget 2021

Selon le Ministre  Abdoulaye Bio Tchané, les points d’application majeurs de ce budget sont :

la dynamisation de la veille stratégique, la restructuration du Système Statistique National,

la poursuite de l’opérationnalisation du cadre général de gestion des investissements publics,

l’accélération de la mise en œuvre des ODD ainsi que l’accélération de la transition démographique pour la capture du dividende démographique.

  » Les échanges avec les Honorables députés ont été francs, courtois et constructifs. C’est l’occasion de reconnaitre et de saluer l’importance de leur rôle législatif et de contrôle de l’action gouvernementale » a-t-il conclu

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite