Lutte contre l’apatridie au Bénin: Amnesty outille sa clinique légale et des points focaux

711

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Amnesty International Bénin a organisé du vendredi, 06 au samedi, 07 novembre 2020 à l’Infosec à Cotonou, un atelier de renforcement de capacités à l’intention de l’équipe de sa Clinique légale et des points focaux sur la question de l’apatridie. Ceci, dans le cadre du Projet de plaidoyer institutionnel et mobilisation sociale pour la réduction de l’apatridie au Bénin.

 

Des points focaux identifiés dans plusieurs localités du Bénin ainsi que les membres de la Clinique légale sont été outillés sur la notion de l’apatridie, les causes, conséquences et défis au Bénin. Deux jours durant, les participants ont été entretenus, à travers une série de communication, sur les réalités liées à l’apatridie au Bénin et les mécanismes mis en place afin de garantir la nationalité à tout citoyen. Entre autres thématiques abordées, le défi de la modernisation de l’état civil et la lutte contre l’apatridie en Afrique ; les effets de la Covid-19 sur le système d’état civil ; rôles et place des universitaires dans la lutte contre l’apatridie en Afrique de l’Ouest ; contribution de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip) à la lutte contre l’apatridie au Bénin, la prévention de l’apatridie, la présentation des outils de gestion des activités communautaires. Faut-il le préciser, les participants ont pris part au webinaire du Haut-commissariat pour les réfugiés (Hcr), organisé depuis Dakar dans le cadre de la célébration du 6ème anniversaire de la campagne “J’Existe“. A en croire le Coordonnateur Education aux droits humains (EDH) et Directeur exécutif par intérim d’Amnesty International Bénin, Dieudonné Dagbeto, il est question d’outiller les points focaux et la Clinique légale dans l’optique d’une lutte efficace contre l’apatridie au Bénin. Ceci, afin de garantir le droit de la nationalité au Bénin. Si les données font défaut, des facteurs favorisant l’apatridie sont identifiés. Ce qui nécessite, selon lui, une mobilisation de tous pour plaider en faveur de la relecture des dispositions légales en vigueur. Les participants, aguerris au terme de l’atelier, s’engagent à restituer les notions acquises dans leurs localités respectives et mener des actions de mobilisation communautaire pour prévenir l’apatridie. Amnesty International Bénin entend œuvrer pour que tout citoyen ait droit à la nationalité au Bénin.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite