Célébration de la journée internationale de l’image animée: L’Aciab projette de beaux jours pour les BD au Bénin

320

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Les résultats de dix mois de travail de quinze jeunes présentés)

- Advertisement -

L’association des cinéastes de l’image animée du Bénin (Aciab) présidée par Bénédict Saïzonou s’est réunie mercredi 28 octobre 2020 à la somptueuse salle de Canal Olympia pour vivre une nuit merveilleuse avec les amoureux des bandes dessinées (BD). L’occasion était à la célébration de la journée internationale de l’image animée commémorée à travers le monde entier. Ces jeunes qui ont en partage la même passion et la même vision pour la création des bandes dessinées, ont choisi cette soirée du mercredi pour montrer au public leur détermination à faire du Bénin dans les tous prochains jour le pôle de prolifération des bandes dessinées de qualité fondées sur une variété de thématiques inhérentes à la société. L’idée de la création de cette association a germé à la fin d’un séminaire de formation déroulé à l’école du cinéma et d’animation dirigée par Jean Pierre Tardivel basée à Ouidah dans la cité des Kpassè. L’objectif est de parvenir à faire du Bénin le carrefour d’attraction de la Bande Dessinée. Et pour y parvenir, les jeunes réunis au sein de ce regroupement, Aciab, porté sur les font baptismaux en Janvier 2020, ont travaillé d’arrache-pied pour révéler leur talent  à travers la création de plusieurs BD dont la soirée du mercredi a servi d’opportunité de restitution. Pour le directeur exécutif de l’association, Odilon Assou, l’association créée depuis bientôt un an exerce quatre activités phares à savoir : Les vendredis animés, elle consiste à faire des projections de bande dessinée africaine dans les écoles primaires, précisément dans les classes de CM1 et CM2, histoire de susciter des vocations et l’engouement parmi les enfants. La deuxième activité c’est les semaines animées, il s’agit là d’une semaine consacrée à des séances d’initiation aux métiers de création de bande dessinée.   En ce qui concerne la troisième activité c’est le trimestre animé ; elle est aussi dédiée à la formation. Et la quatrième c’est la grande nuit du cinéma d’animation au cours de laquelle une restitution de tout ce qui s’est passé lors des autres activités, est présentée au public. Avec l’Aciab le Bénin est alors en voie de devenir la mégapole de la bande dessinée à travers le monde si ces jeunes réunis au sein de ce creuset trouvent les bonnes volontés à leur secours.

TG    

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite