Coût du parrainage: Pourquoi Dakpè Sossou ne sera pas inquiété

1 157

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Interpellée par les journalistes, vendredi dernier, sur la question du député Dakpè Sossou qui voudrait savoir à combien il pourrait négocier son parrainage, la vice-présidente de la Céna a répondu : « « … la personne qui sera surprise à faire ce genre de tractations, je pense que cette personne doit subir la rigueur de la loi”. Il n’en sera rien.

 

Connu pour jeter des idées sorties de nulle part, le député Dakpè Sossou a, semble-t-il, poussé, cette fois-ci, le bouchon un peu loin. Ce n’est pas que les tractations qui finissent en monnaie sonnante et trébuchante n’existent pas à l’Assemblée nationale. C’est un secret de Polichinelle. On se souvient encore des révélations de la doyenne d’âge Rosine Soglo. Mais que Dakpè Sossou veuille donner un caractère officiel à la chose en demandant à la Céna de fixer un seuil en numéraire pour les députés parrains, ça dépasse l’entendement. Mais le député en question est coutumier du fait. C’est lui qui avait annoncé que Patrice Talon fera 12 ans. Aujourd’hui encore, on se demande dans quelle Constitution cela est écrit. Mais au sommet de l’Etat, on ne tient pas rigueur aux  frasques de Dakpè Sossou. Pas plus qu’à sa gestion à la tête de la mairie de Lokossa. Qu’il vous souvienne que la presse avait cité abondamment le nom de Dakpè Sossou dans une série de dossiers quand il était maire de Lokossa. Mais jamais, il n’a été inquiété. L’homme est bien assis dans la Rupture. Il sait qu’il est dans les bonnes grâces du pouvoir et par ricochet des institutions en charge de faire la lumière sur des dossiers sulfureux. Et déjà ces propos, aussi graves, sont mis sous le coup de l’humour par un thuriféraire dé régime. ”C’était de l’humour, tout ce qu’il a dit, c’était de l’humour…”, a laissé entendre Abraham Zinzindohoué sur la radio nationale. C’est dire que, même pris sur le fait, tant que c’est Dakpè Sossou, l’acte risque d’être banalisé, au grand dam de la vice-présidente de la Céna.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite