Pour une présidentielle inclusive: L’appel des sages de l’Alibori

672

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Aucune voix ne sera de trop pour  donner l’alerte et prévenir le chef de l’Etat sur les risques d’une autre élection non inclusive. Gardiens du temple et soucieux de la préservation de la paix, de l’unité et de la concorde nationale, les sages se rappellent encore les tristes évènements des 1er et 2 mai 2019. Cette fois-ci ce sont les sages et notables de l’Alibori qui joignent leur voix à celle des sages des autres départements du pays pour dire : ‘’plus jamais ça au Bénin’’. Dans une déclaration rendue publique, ils ont lancé un appel pressant au chef de l’Etat afin que la présidentielle de 2021 soit la plus ouverte possible. ‘’Les élections s’annoncent dans un climat délétère caractérisé par une tension de troubles socio-politique à issue incertaine. Les causes sont à chercher dans les frustrations de tous ordres ressenties par les populations ainsi que  le sentiment d’une frange importante du pays d’être sournoisement exclue du jeu politique », a laissé entendre le porte-parole des sages de l’Alibori. Et pour que plus jamais les mêmes causes ne produisent les mêmes effets, l’élection à venir doit remplir certaines conditions telles que la présence de l’Opposition dans les instances chargées d’organiser le scrutin à savoir le Cos-Lépi et la Céna, la suppression du parrainage, la délivrance de récépissé au parti ‘’Les Démocrates’’ qui, selon eux, a rempli toutes les conditions. Ils demandent aussi la libération des prisonniers politiques, le retour des exilés etc.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite