Prix d’excellence Gandaho 2ème édition: Thierry Gandaho prime les meilleurs aux examens scolaires

298

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Fondation Thierry Gandaho, dans sa dynamique de promouvoir l’excellence en milieu scolaire au Bénin, a primé les meilleurs candidats aux derniers examens de fin d’année scolaire. Ceci, à l’occasion de la deuxième édition du Prix d’excellence Gandaho qui s’est déroulée jeudi, 22 octobre 2020 à Azalai hôtel de Cotonou…

 

Les meilleurs candidats aux examens scolaires ont été distingués par la Fondation Thierry Gandaho. Ils ont été simplement célébrés en présence de leurs parents et de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladekan. Les sept (07) premiers candidats au Baccalauréat ont reçu chacun, une enveloppe financière d’un million (1000 000 Fcfa) alors que les sept meilleurs au Certificat d’études primaires (Cep)  session 2020 ont été  gratifiés chacun, d’une enveloppe financière de deux cent cinquante milles (250.00 F Cfa).  Des attestations ont été aussi décernées aux lauréats en reconnaissance de leur mérite.  C’est « pour susciter une saine émulation au sein des apprenants », indique Abdel Khader Achirou, membre de la fondation. Quant au donateur, Thierry Gandaho, il a fait savoir que l’initiative vise à accompagner les actions du gouvernement pour le rayonnement de l’école béninoise. Il a décidé d’intervenir dans le secteur de l’éducation car, défend-t-il, « c’est dans ce secteur que commence le développement ». Il est convaincu de ce que « dépenser pour l’école reste le meilleur investissement ».

- Advertisement -

« Le développement d’une Nation dépend dans une large mesure de la valeur de ces citoyens », renchérit le Secrétaire général adjoint du ministère des enseignements maternel et primaire. « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde », disait Nelson Mandela qu’il cite. Par cette initiative de célébration de l’excellence dans le secteur de l’éducation, Thierry Gandaho marque son attachement à sa patrie depuis la France où il vit, témoigne le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan. L’autorité ministérielle s’est donc acquittée d’un devoir de reconnaissance avant de lui décerner également un prix.

Quant aux lauréats, le ministre les invite à ne jamais baisser les bras et à faire bon usage des fonds reçus pour leurs études. « C’est une lampe que vous avez entre vos mains et vous avez le devoir de la maintenir allumée aussi longtemps que possible pour éclairer d’autres », leur conseille le ministre. Le donateur les invite à maintenir le cap de l’excellence. En réponse à ce geste, le porte-parole des lauréats, Patrick Hounkpè, premier au Bac 2020, a témoigné sa gratitude à Dieu, aux autorités, à la fondation et aux parents.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite