Présidentielle de 2021: ‘’Les Démocrates’’ dénoncent la gouvernance Talon et font des exigences

823

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le parti en instance de reconnaissance légale ‘’Les Démocrates’’ a effectué hier, mardi 20 octobre 2020 à son siège annexe de Cotonou, sa rentrée politique. Riche en activités, elle s’est soldée par une déclaration solennelle lue par son Président Éric Houndété. Laquelle, tout en passant en revue, secteur par secteur, le mode de gestion du pouvoir actuel, a posé les exigences de cette formation politique de l’Opposition, pour la présidentielle de 2021.

 

C’est la rentrée politique chez ‘’Les Démocrates’’. En attendant leur récépissé, le parti multiplie les actions sur le terrain et ne manque donc pas de fonctionner normalement. Ce que témoigne  cette rentrée politique qu’il a effectuée. Marquée par plusieurs activités, elle a pris fin par une déclaration officielle solennelle, faite à la presse. Et, l’honneur est revenu au Président du parti, devant les membres de la Coordination nationale et les militants, de donner la quintessence de cette déclaration. Dans son allocution, Éric Houndété n’a occulté aucun secteur d’intérêt public dans lesquels des reformes ont été opérées ou non, par le régime de Patrice Talon. A l’entendre, depuis près de cinq années que le Bénin a connu l’alternance au sommet de l’Etat, le pays, après avoir perdu tous ses repères, est démantelé par le pouvoir en place. Tout en devenant la risée du monde, le Bénin, d’après Éric Houndété, est sous le chef de l’Etat, un pays à risques. En dénonçant la faiblesse de toutes les institutions, le premier responsable du parti ‘’Les Démocrates’’ trouve que l’élection présidentielle prochaine est la seule issue pour le peuple béninois, de libérer, d’après lui, le pays et de lui restaurer par ricochet, sa démocratie. Mais pour y arriver, l’ancien Premier Vice-président de l’Assemblée nationale appelle à l’unité de l’Opposition, qu’incarne son parti, et pose des conditions pour cette joute électorale à venir. Mais avant, dans son discours, il a fait allusion à la non délivrance du récépissé au parti, 80 jours après le dépôt de sa déclaration de constitution en parti politique, au ministère de l’intérieur. Ceci, alors que d’autres partis surtout ceux de la mouvance ont reçu, selon lui, la même pièce dans un délai de deux semaines au maximum. Comme exigences donc, ‘’Les Démocrates’’, à l’instar d’être confiants pour l’obtention dans les jours à venir de leur récépissé provisoire, réclament l’audition de la liste électorale pour s’assurer de sa fiabilité, la participation de l’Opposition aux différents démembrements de la Commission électorale nationale autonome (Cena) et surtout la suppression du parrainage qui ne les rassure d’ailleurs pas. Pour finir, le parti exige que cette présidentielle, contrairement aux législatives et communales, soit paisible,  transparente, libre, et enfin inclusive. La distribution de 2.000 masques aux conducteurs de taxi-motos de Cotonou en général et du parti en particulier, a mis fin à la cérémonie.

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite