Ligue des champions: Que retenir de la première soirée de C1

398

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le match nul de Rennes contre Krasnodar, la défaite du PSG à domicile contre Manchester United, le festival barcelonais… Tout ce qu’il faut retenir de cette première soirée de Ligue des champions en un coup d’œil.

 

Moins de deux mois après la finale de l’édition 2019-2020, la Ligue des champions était déjà de retour, ce mardi 20 octobre. De cette première soirée, les clubs français sont ressortis frustrés. Voici ce qu’il faut retenir.

Baptême frustrant pour le Stade Rennais

- Advertisement -

Le Stade Rennais disputait ce mardi soir le premier match de son histoire en Ligue des champions. Les Bretons, guère impressionnés, ont d’abord ouvert le score sur un penalty obtenu par Terrier et transformé par Guirassy (56’). Mais les Rennais n’ont pas pu profiter longtemps de cet avantage. Ramirez a égalisé trois minutes plus tard (59’), sur une frappe soudaine du gauche en dehors de la surface. Les hommes de Julien Stéphan ont poussé jusqu’au bout des huit minutes de temps additionnel, sans succès. Ils concèdent le nul (1-1) pour leur première sortie en C1.

 

Chelsea et Séville se neutralisent

Dans l’autre rencontre de la poule du Stade Rennais, le groupe E, Chelsea et Séville, les deux favoris pour la qualification en huitièmes, se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0) à Stamford Bridge. Les Blues se sont laissés endormir par les Sévillans, qui ont été les plus dangereux. Ce résultat devrait être une excellente opération pour le club andalou, qui recevra le Stade Rennais mercredi prochain pour la 2e journée.

Marcus Rashford, le cauchemar du PSG

Marcus Rashford, artisan de l’élimination du Paris SG en Ligue des champions en 2019, a encore dégoûté les Parisiens en marquant le but de la victoire (2-1) de Manchester United, ce mardi. Un an et demi que le PSG n’avait pas encaissé de but en C1 au Parc des princes. Le dernier qui y était parvenu : un certain Marcus Rashford, un funeste soir de mars 2019. Le vice-champion d’Europe était en panne d’inspiration, et surtout trop fébrile défensivement pour espérer la victoire. Bruno Fernandes a d’abord ouvert le score en deux temps sur un penalty concédé par Diallo, puis Martial a permis à Paris d’égaliser sur un csc chanceux. Avant que Marcus Rashford ne surgisse une nouvelle fois, à la 88e minute…

Le Barça flambe, Dembélé marque

Un peu plus d’un mois après l’humiliation (8-2) subie face au Bayern Munich en quart de finale de la dernière C1, le FC Barcelone était de retour en Ligue des champions face au modeste Ferencvaros, champion de Hongrie. Les Catalans se sont largement imposés, bien lancés par un penalty de Messi (27’) et une superbe réalisation de Fati (42’). Coutinho (52’), Gonzalez (82’) et surtout Dembélé (89’), qui faisait son grand retour en attaque, ont fini le travail. Antoine Griezmann est, lui, resté sur le banc.

La Juve s’impose à Kiev grâce à Morata

Un peu plus tôt dans la journée, la Juventus Turin a ouvert cette Ligue des champions 2020-2021 par une victoire sur la pelouse du Dynamo Kiev. En l’absence de Cristiano Ronaldo, positif au Covid-19, c’est Alvaro Morata, doute buteur (46’, 84’), qui a été le grand bonhomme de la Vieille Dame.

www.ouest-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite