Redynamisation de la création à l’Ensemble artistique national: Jean Michel Abimbola s’engage résolument

233

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(24 rythmes pour un nouveau souffle)

Le vent de la réforme qui souffle au Bénin depuis l’avènement du gouvernement de la rupture n’épargne aucun secteur d’activité pourvoyeur de revenus. Au ministère du tourisme de la culture et des arts, (Mtca) tous les secteurs sont en train d’être impactés sensiblement. Et les directions stratégiques parmi lesquelles figure en bonne place la direction de l’Ensemble artistique national (Ean), sont également influencées. Marcel Zounon, le premier responsable de cette structure, a levé, un coin de voile sur l’un des plus importants projets en cours de réalisation pour le compte des différentes réformes initiées dans la direction dont il a la charge. C’était lors d’un point de presse déroulé jeudi 15 octobre 2020 au siège de l’Ean. En effet, l’Ensemble artistique national dirigé de main de maître par l’opérateur culturel Marcel Zounon, fera désormais peau neuve quant à ce qui concerne les matières de base utilisées pour les différentes créations que ça soit dans le domaine du théâtre, du ballet que du chœur polyphonique dont l’Ean est constitué. Et ceci ne serait chose possible sans l’engagement, la détermination et le concours du Ministre en charge du tourisme de la culture et des arts, Jean Michel Babalola Hervé Abimbola.

- Advertisement -

En réalité, à en croire le Directeur Marcel Zounon, depuis la création de l’Ensemble artistique national (Ean), ce n’est seulement que quelques éléments du patrimoine immatériel culturel du Bénin qui sont mis à contribution dans les différentes créations artistiques qui permettent aux artistes de l’Ensemble et ses responsables de tourner à travers le monde. Il s’agit notamment des rythmes ‘’Adjogbo’’, ‘’Yaoitcha’’,  ‘’Akonhoun’’, ‘’Ninsouhoué’’, ‘’Hêviosso’’, ‘’Zangbéto’’, ‘’Zinli’’, pour ne citer que ceux-là. Mais pour redonner un nouveau souffle aux créations en vue de les rendre plus attrayantes et de promouvoir davantage la richesse culturelle du Bénin, la direction de l’Ensemble artistique national, sous la bénédiction de son autorité ministérielle de Tutelle, Jean Michel Abimbola, a fait l’option d’introduire de nouveaux rythmes, moins connus du grand public, afin de communiquer de nouvelles couleurs aux créations de l’Ean. A cet effet, un travail d’immersion et de recherche profonde a été  fait à travers les douze départements du pays. Et des études,  il ressort vingt-quatre (24) nouveaux  rythmes, à raison de deux(02) par département,  sur lesquels les travaux de créations vont désormais s’appuyer. Entre autres, on peut citer : le rythme ‘’Gogoore’’  et ‘’Haraka’’ du département de l’Alibori, le ‘’Kiarou’’ et ‘’Wourou’’ du Borgou, le ‘’Fayinfa’’ et ‘’Kounya’’ de l’Atakora, le ‘’Assassa’’ et ‘’Zolaari’’ de la Donga, le ‘’Ogou’’ et ‘’Azanhoun’’ des Collines, le ‘’Gblo’’ et ‘’Gô’’ du Zou, le ‘’Akpoka’’ et le ‘’Zandro’’ du Mono, le ‘’Achikpé’’ et le ‘’Adja Zinli’’ du Couffo, le ‘’Bata’’ et le ‘’Iwè’’ du Plateau, le ‘’Akôhoun’ et le ‘’Agogbé’’ de l’Ouémé, le ‘’Avivi’’ et le ‘’Zogohoun’’ de l’Atlantique, puis le ‘’Kôdranhoun’’ et le ‘’Tonoukon’’ du Littoral. Selon les explications de Marcel Zounon, les premiers travaux de création se feront avec les autochtones de chaque contrée afin de favoriser une inclusion effective de tous les fils et filles du pays à la construction de cette nouvelle figure que l’Ensemble artistique s’apprête désormais à prendre. Ainsi, toujours à en croire le Directeur, l’Ean prendra un nouvel envol dans toutes ses créations, mais laissera également une marque déposée de nouveaux produits exploitables pour tous les acteurs qui auront la chance de prendre par cette direction après Marcel Zounon et son équipe ainsi que tous les créateurs venant d’horizon divers à travers le monde.

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite