Millénium challenge corporation: Le 3e compact sera régional

395

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Le Bénin appelé à faire plus d’effort)

- Advertisement -

 Le programme Millénium challenge corporation (Mcc), en ce qui concerne son deuxième compact, tire doucement vers sa fin. Alors que les yeux sont déjà rivés sur ce programme financé par les États-Unis quant au troisième Compact, les donnes ont changé dans ce sens. Ainsi, le gouvernement des États-Unis a décidé pour la suite du programme, de rendre ce Compact régional. Autrement dit, il n’existera pas de troisième Compact. Désormais donc, au lieu de travailler avec chaque pays, le nouveau Compact régional à venir, verra deux ou trois pays se mettre ensemble, pour le programme. Lesquels pays devront être en amont éligibles chacun de son côté, avant l’attribution du Compact. Dès lors, pour être éligible à un Compact, il y a plusieurs critères  dont le pays doit avoir la moyenne sur ses majorités. Cette éligibilité est d’ailleurs vérifiée tous les ans, tant que le pays n’a pas signé. En attendant que le Mcc ne publie les notations afférentes à l’éligibilité de chaque pays, l’on note que le Bénin a réalisé à l’aune du deuxième Compact, assez d’efforts et a donc recueilli beaucoup de points, pour être éligible pour le nouveau Compact régional. En visite dans le pays pour le faire le point sur l’exécution des deux Compacts, le Directeur général de Mcc a, devant les Responsables du Millénium challenge Account (Mca), mardi 13 octobre 2020, tout en partant de l’incertitude d’un troisième Compact,  illustré son raisonnement entre une éventuelle collaboration entre le Bénin et le Niger, quant au Compact régional à venir. Ceci, tout en félicitant les autorités béninoises et le Mca pour les efforts palpables consentis dans diverses réalisations de projets et de programmes, dans le cadre du deuxième Compact. . << Malgré la Covid-19 qui aurait pu ralentir les choses, nous avons été agréablement surpris de constater que les choses ont évolué considérablement. Nous en avons eu les preuves, en rencontrant les parties prenantes >>, a reconnu Sean Caimcross. Dans la suite de ses propos, il fait tout de même reconnaître que pour que le Compact soit une réalité, il est absolument nécessaire qu’il ait cet équilibre entre le développement économique et le maintien de la démocratie. Toutefois, malgré ses performances appréciables et louables, le Bénin doit aussi consentir des efforts dans certains domaines, pour sortir du rouge le reste des indicateurs, afin d’être malgré donc sa moyenne déjà appréciable,   totalement apte pour son éligibilité. Il s’agit entre autres, de l’accès au crédit ou encore de la santé des enfants.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite