Patrice Talon candidat à sa propre succession: L’accord avec la coalition de la Rupture violé

2 110

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

S’il y a des personnalités politiques béninoises qui ont plus perdu dans ces différents renversements de situations de Patrice Talon, c’est la Coalition dite de la Rupture. Ce creuset regroupant les candidats opposés à Lionel Zinsou au second tour de la présidentielle de 2021 dont les actuels Ministres Abdoulaye Bio Tchané et Pascal Koukpaki dans un accord qui la caractérisait, faisait de ce mandat unique de Patrice Talon, la condition sine qua non de son soutien, par ces partenaires politiques. Seulement, tout indique désormais que cette initiative était juste un appât, qui a beaucoup plus profité à Patrice Talon. Puisqu’en définitive, ces propos dans les colonnes de Jeune Afrique à ce sujet montrent mieux la manière dont il avait pris la chose, contrairement aux autres membres de la Coalition, qui croyaient plus en sa promesse. Maintenant que la fin de ce mandat est imminente, non seulement Patrice Talon décide d’être candidat mais pire, ces anciens alliés et lui se regardent pour la plupart, avec dédain. Ce qui sous-entend donc que cet accord signé entre les membres de cette Coalition se révèle à la fin, être du pipeau.  En somme, Patrice Talon candidat pour 2021, c’est le couronnement de plusieurs promesses non tenues.

- Advertisement -

 

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite