Football/Formation des encadreurs des classes sportives: «Le travail a été fait de façon participative», dixit Mathias Déguenon

522

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Du 14 au 25 septembre 2020, le stade René Pleven de Cotonou 2 était le lieu idéal pour la formation des encadreurs des classes sportives. Un projet important du secteur sport du Programme d’actions du gouvernement (Pag) béninois. A 24 heures de la clôture de ladite formation, le formateur Mathias Déguénon, dans un entretien qu’il nous a accordé, jeudi 24 septembre 2020 à René Pleven, a fait le bilan de la formation avant de rassurer que le travail a été fait de façon participative. Lisez ci-dessous, la substance de son intervention.

 

Quel bilan peut-on faire de ces deux semaines de formation des encadreurs des classes sportives en football, concernant l’étape du Littoral ?

Durant deux semaines, nous avons eu à aborder cinq grands chapitres au niveau théorique. En primo, nous avons parlé de «Comment structurer une séance d’entraînement », ensuite, «la méthodologie d’enseignement de la discipline football». Après, on a parlé de «l’ontogénèse motrice», c’est-à-dire, le développement de l’être humain depuis la conception jusqu’à sa phase finale. A ce niveau, nous avons insisté plus sur les capacités sur lesquelles les encadreurs auront à travailler. Puisque, c’est un programme qui, dans sa structuration, prend en compte les U13 et les U17. Donc, nous avons plus insisté sur ces deux catégories et, notamment les capacités sur lesquelles ils doivent travailler au niveau de ces deux catégories. Enfin, nous avons parlé de la «Planification d’une saison» qui est le premier travail de l’encadreur avant d’entamer toute une saison et le travail à tous les niveaux donnés. Au niveau pratique, nous avons abordé les thèmes qui ont trait plus avec les fondamentaux. Ce sont les tranches d’âge où le travail à la base doit être fait véritablement avec rigueur, avec sérieux. Ce sont ces thèmes que nous avons abordés au niveau pratique. Nous les avons laissés plancher. Nous les avons laissés à l’œuvre. Ils (les encadreurs) ont fait leur programmation. Ils ont fait leur préparation. Ils viennent et puis, ils exécutent. Puis après, on se voit en salle pour faire le point et les observations afin de tirer les conclusions sur tous les thèmes qui ont été abordés. Voilà en général, ce que nous avons  eu à faire pendant les deux semaines que nous avons passées ensemble. Demain (ce vendredi 25 septembre 2020, ndlr), nous finirons avec l’évaluation à la phase théorique qui consacrera la fin de ces deux semaines de formation.

- Advertisement -

Aviez-vous l’impression que les stagiaires ont très bien assimilé vos enseignements ?

Justement, déjà dès la prise de contact, j’ai reconnu beaucoup de visages, beaucoup de collègues qui sont du domaine. Des entraîneurs qui sont au niveau des clubs donnés. Des anciens de l’éducation physique et sportive, des anciens joueurs. Donc, je crois que tout ce que nous avons eu à faire pour l’évaluation, je dirai que ça a été bien perçu dans la mesure où je n’étais pas là en tant que formateur, pour juste leur imposer ce qui doit être. Mais le travail a été fait de façon participative. Ils donnent leurs avis. Je suis là pour réguler et pour faire un résumé. Dans l’ensemble, c’était très bien.

Propos recueillis par :

 Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite