Paix et Sécurité en Afrique subsaharienne: La Kas et l’Abess lancent la revue P&S-Ass

478

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Association béninoise d’études stratégiques et de sécurité (Abess) en partenariat avec la Konrad Adenauer Stiftung (Kas), a lancé, jeudi 18 septembre 2020, à l’hôtel Novotel de Cotonou, la revue scientifique ‘’Paix et Sécurité en Afrique subsaharienne (P&S-Ass)’’. Pour Roland Stein, Directeur régional du programme Dialogue de politique sécuritaire en Afrique subsaharienne (Sipodi)-Kas, l’historique de cette revue remonte en novembre 2019, à Dakar, lors du Forum international sur la paix et la sécurité. Le tout premier numéro de la revue P&S-Ass est un document de 84 pages, subdivisé en cinq chapitres et préfacé par le Professeur Francis Akindès. Il traite de la thématique de l’insécurité et de la sécurité humaines dans la gestion de la Covid-19 par les forces armées et la police africaines. Une thématique qui est d’actualité selon Roland Stein dont le vœu est que la revue connaisse du succès auprès du public notamment des acteurs impliqués dans les questions de paix et de sécurité. C’est dire que la revue P&S-Ass est spécialisée dans le domaine de la sécurité sur le continent. Elle offre «un espace de réflexion entre praticiens et théoriciens des questions sécuritaires». Cette première publication, «relate et analyse les contributions des armées burkinabè, camerounaise et tchadienne et celles de la police sénégalaise dans la lutte contre la propagation de la Covid-19 dans leurs pays respectifs».

- Advertisement -

Le lancement de la revue P&S-Ass dont l’Abess est chargée de la phase opérationnelle, a connu l’animation d’un panel marqué par la présence entre autres du Colonel Nicaise Houndjrèbo et Mohamed Sake, Contrôleur général de police. Il porte sur les tenants et aboutissants de l’implication des forces armées et de police africaines dans la guerre anti-Covid-19. D’ores et déjà, pour Oswald Padonou, Président de l’Abess, avec peu de moyens, l’Afrique peut réaliser beaucoup de choses. «Portez ce discours rationnel et sans concession sur nos difficultés et comment les surmonter avec nos atouts, c’est toute la vocation de l’Abess…», a-t-il confié.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite