Causerie sur le Rôle de l’administration publique pour l’atteinte des Odd: Le “Think tank” de l’Aeb associe experts et énarques

515

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Association des énarques du Bénin (Aeb) a déroulé jeudi 17 septembre 2020, le tout premier numéro de ses conférences publiques inscrites dans son projet “Think tank”. Et, c’est la salle de conférence des tours administratives (Cotonou) qui a abrité les échanges.

 

Réalisation des Objectifs de développement durable (Odd) au Bénin : Quel rôle pour l’administration publique ?  C’est sur cette thématique que Alastaire Alinsato, Professeur agrégé de sciences économiques, Directeur de cabinet du Ministre d’État chargé du plan et du développement et Isidore Agbokou, Team leader de l’unité  “Développement durable et croissance inclusive” au  bureau du Pnud à Cotonou, ont été appelés à se prononcer. Etant entendu que le “Think tank” de l’Aeb est un creuset de réflexion d’où cloront des idées agissantes de sorte à aider l’administration dans la mission qui est la sienne. Un vivier de brainstorming qui a pour vocation de révéler le potentiel énarque par des réflexions de qualité sur diverses thématiques.

De la thématique…

- Advertisement -

S’agissant donc du rôle de l’administration publique pour l’atteinte des Odd, les deux experts ont assis leur développement sur l’Odd 16 qui est de : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous. Pour Isidore Agbokou, hier, si le fonctionnaire n’avait besoin que juste de moyens, aujourd’hui, il est évident qu’il a l’obligation de résultats. Pour lui, la globalisation doit amener chaque fonctionnaire béninois à sortir des chevauchements et cloisonnements pour s’ouvrir au monde afin d’innover. Le fonctionnaire, estime-t-il, doit pouvoir s’arrimer aux thématiques nouvelles, émergentes. Et, puisque pour l’atteinte des Odd, l’administration béninoise, de plus en plus, se dématérialise, se digitalise, le fonctionnaire doit, conseille-t-il, s’adapter aux réformes en développant des compétences numériques et l’intelligence collective.

Mais déjà, il importe, aux dires de Alastaire Alinsato, de savoir que l’administration en elle-même est un Odd et que pour rendre l’administration béninoise utile, beaucoup d’efforts se font. Entre autres, le renforcement du processus de planification et de programmation de développement. Aussi, à écouter le Professeur agrégé de sciences économiques, le Bénin, aujourd’hui, est un exemple en matière de transparence budgétaire. De la digitalisation très avancée à la spécialisation de l’administration béninoise, les lignes ont bougé, a-t-il également affirmé. Cependant, il faut maintenant aller plus loin pense-t-il et pour ce faire, “il faut travailler la productivité de l’administration, prioriser les recrutements s’il faut le faire, travailler le déséquilibre genre, etc”.  Au terme des exposés, le Président de l’Aeb, Daladier Yèkpon, va s’acquitter d’un devoir de reconnaissance à l’endroit des deux experts. Pour lui, cette première conférence n’est qu’un coup d’essai qui permet de matérialiser l’existence du “Think tank” de l’Aeb. Il va sans dire que d’autres rendez-vous scientifiques sont annoncés.

 

 

C.K

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite