Quinzaine d’actions urgentes pour l’élimination de l’hépatite virale: L’Aboschvi y consacre un atelier bilan

463

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La ‘’Quinzaine d’actions urgentes pour l’élimination de l’hépatite virale au Bénin’’ après sa 6éme édition (créée en 2015) en août dernier, marque une pause. Au chant d’oiseau jeudi 17 Septembre 2020, sa structure organisatrice, l’Alliance béninoise des organisations de la société civile contre les hépatites virales (Aboschvi) a réuni membres et autres acteurs de la chaîne pour un atelier bilan. «Au regard des acquis enregistrés, les membres de l’Aboschvi et toutes les parties prenantes ont souhaité cet atelier bilan dont l’objectif est de : apprécier le chemin parcouru après l’organisation consécutive chaque année de la quinzaine d’actions urgentes pour l’élimination de l’hépatite ; analyser la pertinence et la durabilité des différentes activités menées dans le cadre de la quinzaine ; identifier les acquis, les défis à relever et les leçons apprises après 6 années de mise en œuvre et projeter les actions futures contre l’hépatite pour renforcer l’organisation chaque année…», fait savoir Romuald Djivoessoun, Coordonnateur Aboschvi. En effet, renseigne-t-il, le Bénin, d’après les données disponibles selon l’enquête de prévalence de 2013 chez les donneurs de sang, fait partie des pays d’endémies élevées pour les hépatites virales B et C avec des taux de prévalence respectifs de 9,9 % et 4, 12 %. Selon les spécialistes de la maladie de l’hépatite, le virus B est 100 fois plus contagieux que le Vih et 10 fois plus contagieux que le virus C ; il entraîne le décès prématuré de 15 à 25 % de ses victimes et est en grande partie responsable de la faible espérance de vie observée en Afrique Noire et au Bénin. Ne pouvant pas rester insensible à une telle situation, et face à ce tueur silencieux, la Société civile s’est organisée en un creuset : l’Aboschvi qui dans sa croisade contre les hépatites,  «s’est doté d’un plan stratégique d’actions…Ce plan, dans son axe stratégique 1, prévention et protection, a prévu d’améliorer la connaissance des populations sur les stratégies de prévention et de protection contre l’hépatite virale et de renforcer les actions de plaidoyer. C’est dans cette logique que l’initiative de la quinzaine…est pensée», informe le Coordonnateur de l’Aboschvi. Seulement, la situation actuelle de l’hépatite mérite plus d’engagement et d’actions concertées. Et, face à l’enjeu, le Ministre de la santé, représenté par le Dr Lahmidi Salami, va rappeler l’engagement de son département pour accompagner l’Alliance. L’objectif commun est qu’ici à l’horizon 2028, confie Dr Bertin Affedjou, représentant SE/CNLS-TP, l’élimination des hépatites au Bénin soit effective.

- Advertisement -

C.K

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite