Que pensent les Porto-Noviens ?

448

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Emeric Joël Allagbé, acteur politique 

« 100 est un peu le chiffre magique lorsque l’on prend de nouvelles fonctions. On dit souvent que les 100 premiers jours sont déterminants pour imprimer sa marque, pour prendre le pouls d’une organisation, lui donner une nouvelle impulsion. La politique ne fait pas exception à cette règle des 100 jours.

- Advertisement -

En effet, le maire Charlemagne Yankoty a su concilier le changement dans sa vie avec cette nouvelle fonction avec la « prise en main » d’une équipe qu’il connaissait déjà pour avoir été membre de l’équipe municipale sortante. Charlemagne Yankoty est passé de l’opposition municipale à la majorité, c’est pourquoi il est observé par tous. Cependant, l’homme a fait  des réalisations depuis son installation. On peut citer :  la réparation des feux tricolores, la réparation de certains réseaux électriques, ce qui a permis l’éclairage de la ville, l’assainissement de quelques places publiques, l’aménagement de la berge lagunaire de Porto-Novo, l’ouverture du parc d’attraction Moucharaf Gbadamassi, l’ouverture de quelques voies, le rechargement de certaines voies dégradées, l’installation sur les sites d’accueil des usagers du marché Ouando etc….

Mais les populations attendent le maire sur plusieurs autres chantiers notamment : le redéploiement du personnel de ville de Porto-Novo, la promotion des cadres au sein du personnel, le suivi des travaux du Pag et du projet Alsphatage dans la ville de Porto-Novo par la société Ofmas qui n’évolue pas comme les populations le souhaitent etc….. Mais personnellement je compte sur le jeune dynamique maire qui va imprimer sa marque à la tête du conseil municipal de Porto-Novo ».

 

« Vraiment,  je loue la franche collaboration du maire avec des têtes pensantes du Br comme Romulus Biokou et  Bouraïma Isdeen. Pendant les 100 jours, je vois que l’homme a sorti Porto-Novo de son état peu reluisant. Il a fait de Porto-Novo,  la vitrine,  une vraie cité. Voyez déjà à  l’entrée de Porto-Novo  il y a  déjà une visibilité qui  ne dit pas son nom. Lui et ses conseillers ne dorment pas. Je me réjouis de voir cet homme à la tête de ma ville natale malgré mon échec au cours de cette élection communale. Seulement, les populations attendent le maire sur certaines questions à savoir: la récupération des domaines publics qu’occupent certains individus comme la place publique  “Radio Hokon” que gère un groupe d’individus, la transparence dans la mobilisation des ressources de la ville, l’alimentation des poteaux électriques non encore fonctionnels, l’extension du réseau d’eau potable dans certaines quartiers  comme Zounkpa, la construction du nouvel hôtel de ville ».

 

Wassi Fagbémi 

« Le maire Yankoty est celui qu’il faut à la tête de la mairie de Porto-Novo car à la prise de ses fonctions, il a commencé un travail terrible, la visite de l’administration, la prise de la décision d’interdiction de manifestations à caractère festif dans la ville dans le cadre de la riposte à la pandémie au Covid19,  le curage des caniveaux, le ramassage des ordures ménagères de maisons en maisons sans aucuns sous, sont des actes à saluer. Toute la population l’applaudit pour ça. La paix et l’harmonie qui règnent au sein du conseil expliquent le consensus remarquable constaté sur certaines questions. C’est un homme exemplaire et respectueux, j’en passe ».

 

Propos recueillis par Kola PAQUI 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite