Vote du collectif budgétaire d’Agbangnizoun : Le Conseil communal se dote de nouveaux moyens

420

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les conseillers communaux d’Agbangnizoun se sont réunis, le mardi 08 septembre 2020, en session ordinaire, la troisième de l’année en cours,  pour débattre des questions relevant du développement de leur Commune. Une quinzaine de points sont inscrits à l’ordre du jour de cette session qui a eu pour cadre la salle des délibérations de la mairie. Les conseillers, à l’unanimité,  ont voté le collectif budgétaire en intégrant les nouvelles ressources disponibles qui n’étaient pris en compte dans le budget primitif. Ainsi, le budget de la Commune s’élève désormais à 1.294.980.000F Cfa qui se décline en recettes de fonctionnement pour un montant de 219.500.000F Cfa. Les ressources de l’investissement s’élèvent à  1.075. 480.000F Cfa. Ce fut également l’occasion d’actualiser le Plan annuel d’investissement (Pai). Les conseillers ont également autorité la création des régies avances et recettes de la Commune de même que le transfert du réseau d’eau sur financement de la Bad à la Soneb. Au titre des approbations, le conseil a adopté plusieurs résolutions dont le coût de location des boutiques et hangars,  le rapport d’activités du maire, le rapport d’activités des commissions permanentes. Ils ont aussi suivi des communications sur le Fadec puis sur le rôle des élus dans la mobilisation des ressources propres de la Commune. Au terme des travaux, le maire, Clétus Kouholi,  a salué l’atmosphère conviviale dans laquelle s’est déroulée la séance et la qualité des débats qui témoigne de l’intérêt que les conseillers, tout bord confondu, accordent aux questions de développement de leur localité. Il a souhaité que cette collaboration soit maintenue afin que la présente mandature puisse relever les défis qui l’attendent. Hervé Thierry Azonhè du l’Union progressiste, le Chef de l’arrondissement (Ca) de Tanvè partage cette même impression.  « Je remercie tous les conseillers parce que le niveau des débats est relativement élevé. On sent qu’il y a de la matière  et toutes les fois que nous nous retrouvons, c’est comme si on venait à une nouvelle école » a-t-il souligné. Alexis Dohounkpè, du Bloc républicain le Ca de Kpota a pour sa part apprécié le dynamisme du maire qui a opté pour la politique du terrain en vue de toucher les réalités de ses populations.

 

- Advertisement -

FK

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite