Lutte contre la poliovirus sauvage dans le Zou: Dasso enregistre un cas à Ouinhi

676

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Alors qu’on l’avait déclaré définitivement éradiqué du territoire national,  la poliovirus sauvage a encore refait surface dans la Commune de Ouinhi, précisément dans l’arrondissement de Dasso où un cas a été enregistré. Même si la forme détectée n’est pas grave, le pire est cependant à craindre étant donné que le mode de transmission de la maladie est par voie orofécale. Selon les explications de l’expert de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) au Bénin qui a eu à rencontrer  les conseillers de Zagnanado  à ce sujet, mercredi 09 septembre 2020, le mal touche beaucoup plus les enfants. Il se transmet d’un sujet malade à un sujet sain par les selles. C’est-à-dire que les germes, à cause d’une mauvaise hygiène alimentaire  atteignent le tube digestif où ils se multiplient puis ils sont rejetés par les selles.  Les enfants, n’ayant pas la notion de la propreté, traînent sur  les dépotoirs et partout.  Or, ils n’ont souvent pas le réflexe de se laver les mains avant le repas. Conséquence, ils avalent facilement les microbes du mal. D’où leur contamination. Face à une telle apparition, la riposte est aussitôt enclenchée pour pouvoir vite circonscrire le mal. Ainsi une campagne de vaccination est prévue du 18 au 20 prochain dans la zone sanitaire Covè-Zagnanado-Ouinhi (Cozo). La réussite de cette opération exige l’implication des élus communaux et locaux en vue de détruire les poches de résistance qui pourraient constituer un frein à l’éradication complète de la maladie. L’expert de l’Oms a alors exhorté les conseillers à sensibiliser leur population afin qu’elle adhère entièrement à cette campagne.

 

FK   

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite