L’heure du bilan: Qu’a gagné le Prd dans sa collaboration forcée avec Talon?

759

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Parti du renouveau démocratique avait affiché ses intentions de soutenir le candidat élu à l’élection présidentielle de 2016. Son président, Adrien Houngbédji et les siens se sont dès lors engagés dans une collaboration qui semble forcée avec la mouvance favorable à Patrice Talon. Quatre années déjà que ça dure… Pour un parti qui dorénavant s’est refusé de faire l’Opposition, n’est-il pas bien de faire le bilan exhaustif et public de ce soutien au chef de l’Etat, en cette veille d’une nouvelle présidentielle, et avant toute autre consigne au reste de ses militants et admirateurs ?  

- Advertisement -

  Après quatre années de « mariage » avec Patrice Talon, le Prd est appelé à faire son introspection et envisager l’avenir. La décision du parti, à la veille de présidentielle de 2016, d’apporter son soutien inconditionnel au candidat qui sera élu, était en effet motivée par la volonté de ses dirigeants de voir s’épanouir enfin les nombreux opérateurs économiques que comptait le parti et de promouvoir les cadres et autres militants à des postes de responsabilité dans l’appareil d’Etat.  En effet, le fait d’avoir appartenu tout le temps à l’Opposition aurait fait saigner le parti sur tous les plans. Nombre d’entre ces opérateurs économiques et cadres du parti ont fait désertion à cause de cette traversée du désert. L’autre argument avancé par les dirigeants pour opérer leur jumping dans la Maison Rupture est que la ville Capitale, Porto-Novo, fief du parti n’avait bénéficié de grand ’choses en termes d’infrastructures de développement. A l’heure du bilan, que peut-on retenir de cette collaboration ? Les fruits ont-ils tenu la promesse des fleurs ? Qu’a pu obtenir concrètement le parti de son soutien forcené, à un moment donné, au chantre du Nouveau départ ? Au-delà des routes et quelques ruelles asphaltées à Porto-Novo, de 2016 à 2021, que peut encore mettre le Prd à son compteur ? Combien de cadres du parti ont-ils été promus par Patrice Talon? Les opérateurs  économiques du Prd ont-ils pu émerger à l’ère de la Rupture ?  Qu’ont-ils eu, les jeunes Tchoco tchoco ? Le Prd est attendu sur ces questions en vue de situer les militants à la base dans la nouvelle orientation à donner à leur participation aux actions du parti. Une action rétrospective est nécessaire en cette veille de la présidentielle, car en dépit du fait que le parti ne dispose d’aucun élu pour prétendre parrainer un candidat, le Prd veut sans doute compter dans la compétition présidentielle dans 7 mois.  S’il est vrai que l’Université de vacances que le parti arc-en-ciel s’apprête à organiser dans quelques jours n’est pas le cadre indiqué pour les grandes décisions, il n’en demeure pas moins qu’il constitue un espace de réflexion sur des thématiques qui intéressent l’opinion publique. Me Adrien Houngbédji et le bureau exécutif dans le bilan des trente ans d’existence du parti n’occulteront certainement pas le bilan de ces quatre dernières années passées régulièrement à la Mouvance.

 

Mike M. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite