Journée d’orientation au profit des nouveaux bacheliers du Zou: Alastaire Alinsato en croisade contre les échecs universitaires

832

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les nouveaux bacheliers des Communes de Djidja et de Zogbodomey ont participé à la journée d’orientation organisée à leur profit par des cadres du département du Zou. C’était les 12 et 13 septembre dernier dans la maison des jeunes de Djidja et au Ceg de Zogbodomey.

 

Eviter aux Communes du Zou d’accroitre leur liste de chômeurs dû aux mauvaises orientations dans les universités. Tel est le combat que mène le Professeur Alastaire Alinsato, Enseignant chercheur à la Facultés des sciences économiques et de gestion (Faseg) en initiant au profit de ses jeunes frères,  nouveaux bacheliers, une conférence sur les orientations possibles  pour être épanouis à la fin de leur cursus et mieux servir le développement de leur localité. Cette initiative vieille de cinq ans découle du constat selon lequel dans les universités publiques et privées du Bénin, l’on enregistre de plus en plus un nombre croissant d’universitaires qui passent des années dans les facultés et écoles sans le moindre parchemin. Au finish, ils versent dans le chômage et deviennent de ce fait une équation difficile à résoudre aussi bien pour les parents que pour l’Etat puis qu’ils ne sont pas employables. L’autre défi que Alastaire Alinsato, actuel Directeur de cabinet du ministère du plan et du développement et ses pairs tente de relever est d’encourager les futurs cadres du Zou à l’auto emploi. Dans sa communication le professeur s’est beaucoup appesanti sur cet aspect parce qu’il s’impose dans un contexte où l’Etat n’a plus la capacité de recruter. Face à ce changement de paradigme Alastaire Alinsato a recommandé aux nouveaux bacheliers, quel que soit le type du Bac obtenu,  de faire des choix qui puissent leur permettre de s’auto employer à la fin de leur formation sans attendre l’Etat étant donné que  le secteur privé est le pourvoyeur d’emplois. A ce niveau, Alain Sèdjro Houha, Karim Adido Achille Gbéhou, Roland Ahouissou et Armel Dossou Kago,  tous des chefs d’entreprise ont eu à partager leurs expériences de réussite avec leurs jeunes frères. Parmi eux, c’est le parcours atypique de Chakirath Salifou, Enseignante à l’Epac/Uac, la seule poule de la délégation, qui a séduit plus les femmes participantes à cette causerie. Bertille  Dossou-Hla, nouvelle bachelière, a pris la résolution d’être à son image en devenant un médecin. Kennedy Gbéti, lui aussi participant, a salué cette démarche des aînés qui est venue l’éclairer car,  au départ,  il était dans un embarras de choix. Après la séance il a pris le  ferme engagement de faire le génie civil. Le maire de Djidja, Denis Glégbèto, présent à la rencontre, n’a pas taris d’éloges à l’endroit des organisateurs. Pour finir à la demander aux bacheliers d’être attentifs afin de pouvoir partager l’information avec les absents.

Fernand Kinmahou 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite