Bénin/Après l’Ojbr L’Organisation des femmes républicaines est née

339

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les membres du parti Bloc républicain (Br) ont procédé samedi 12 septembre 2020, à la mise en place de l’Organisation des femmes républicaines (Ofr). Les travaux se sont déroulés à l’hôtel Azalaï de Cotonou, sous la houlette du Secrétaire général national du parti, le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, en présence de la ministre du travail Adidjatou Mathys, de la ministre de la digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, et du député Abdoulaye Gounou.  

- Advertisement -

L’Organisation des femmes républicaines (Ofr) est une entité dédiée aux femmes au sein du parti Bloc républicain (Br). Matérialisation d’un projet datant de 2018, elle a pour ambition selon les propos  du Secrétaire général national (Sgn) du parti, de promouvoir l’engagement des femmes en politique pour leur implication dans la gestion de la cité. Abdoulaye Bio Tchané se félicite donc de la création de cette organisation, conformément aux textes du Bloc républicain. « L’Assemblée générale constitutive, vient opérationnaliser les dispositions des articles 54, 55 et 56 de nos statuts. Ainsi, après la création de l’Ojbr le mois dernier à Glazoué, c’est le tour de l’Ofr » a-t-il déclaré  à la cérémonie d’ouverture tout en exprimant sa fierté face au travail abattu par ces femmes.

Si l’Orf est née aujourd’hui, les premiers travaux de sa concrétisation ont démarré depuis 2 ans a souligné la présidente du comité préparatoire de l’organisation, la ministre Adidjatou Mathys. Elle précise qu’il y a eu quatre étapes dont une « rencontre de partage des grandes lignes du projet des Statuts et Règlement Intérieur, le 18 septembre 2019 à l’Infosec de Cotonou. »

C’est un creuset qui permettra aux femmes de se donner la main pour évoluer ensemble. Ceci en contribuant au développement du Bénin, a laissé entendre la ministre de la digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, une autre responsable du parti, impliquée dans le processus de mise sur pied de l’Ofr. « Je suis très fière d’y appartenir et c’est un engagement à la fois politique et social», a ajouté la ministre. « Aucune organisation sociale ne peut réussir si elle n’est structurée et organisée à l’interne », a estimé le président du groupe parlementaire du Bloc républicain à l’assemblée nationale. Donc ce cadre de dialogue et de concertation était plus que nécessaire selon le député Abdoulaye Gounou.

Déroulement  

 Suite aux diverses allocutions prévues au programme, le présidium composé de Adidjatou Mathys (Présidente, photo), Babamoussa Mariama (Modératrice), Agbo Blandine (Rapporteur) et Adandé Constantine (Secrétaire), a été mis en place. Après la présentation de la Communication sur le thème : « Femmes républicaines davantage engagées pour le développement du Bénin », développée par la communicatrice Huguette Dossa Aplogan, il a été procédé à la présentation du projet des statuts de l’Ofr par Cyrielle Ahouandogbo Perrot et du projet de Règlement intérieur de l’Ofr, par Inès Hadonou Toffoun.

Les participantes convaincues de la pertinence des textes fondamentaux de l’Ofr les ont validés à l’unanimité. Par la suite, il a été fait lecture des résolutions des assises, de la motion de soutien au chef de État et à son gouvernement, par Judith Glidja Tchiakpè, avec en point d’orgue, la lecture des 41 membres de la Coordination Nationale Transitoire. Pour clore les travaux, la Représentante du Sgn a présenté son allocution et procédé à l’installation officielle de la Coordination Nationale.

Mike M. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite