Un Bénin uni et industrialisé: Leitmotiv du Mouvement politique ‘’La 3ème voie’’

362

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les responsables du Mouvement politique ‘’La 3ème voie’’ ont animé hier jeudi 10 septembre 2020, au Codiam de Cotonou, un point de presse. L’objectif de cette sortie médiatique à laquelle va succéder prochainement plusieurs tournées, est d’exposer aux Béninois les visions de ce Mouvement, pour un Bénin uni et industrialisé.

 

- Advertisement -

Le nouveau Mouvement politique ‘’La 3ème voie’’ ne se réclame ni de l’opposition, ni de la mouvance, mais se veut ambitieux. Au cours ce point de presse qui constitue sa première sortie médiatique officielle, les membres de l’équipe dirigeante du Mouvement ont voulu informer l’opinion à travers la presse, sur les tenants et aboutissants de son avènement. Dans son discours liminaire, le Vice-président pense qu’il est temps pour le Bénin, d’aller à l’industrialisation pour selon lui, offrir des emplois sécurisés et bien rémunérés aux citoyens. « Voici notre combat ! C’est pour structurer ce combat et le conduire jusqu’à sa réalisation que la coalition de la 3ème voie a été portée sur les fonts baptismaux. Aussi, l’industrialisation apparait-elle comme la passerelle incontournable pour réconcilier nos concitoyens avec ce qu’il y a de fondamental et de primordial dans la vie d’un homme à savoir, le travail », a ainsi laissé entendre Hospice Akpo Afouda tout en pensant qu’ensemble, les Béninois peuvent transformer profondément la structure de l’économie du pays, pour à l’entendre, tutoyer les grandes nations industrialisées.  Pour renchérir le discours de son prédécesseur, le Président du Mouvement en abondant dans le même sens, assure que le Bénin peut aller à cette industrialisation ici et maintenant et ce, en donnant de l’emploi stable à tous ses citoyens. « Mais pour cela, il faut un contexte socio-politique stable. Et aujourd’hui, nous avons besoin pour arriver à ce stade, d’un dialogue national inclusif et élargi à toutes les couches. Ce faisant, nous allons discuter des problèmes en suspens, nous allons apprendre à se reparler pour tuer ensemble la peur qui règne dans le pays. Après ces préalables, nous allons amorcer le développement industriel du pays. Ni de l’opposition ni de la mouvance comme l’indique le nom du Mouvement, nous sommes porteurs d’un rêve, d’un projet de société qui sera beaucoup plus mis en avant, lors de nos prochaines tournées », a donc lâché Bruno Ahouanmagnan Gaou. Pour finir, il n’a pas manqué d’annoncer que le Mouvement aura son candidat aux joutes électorales prochaines, afin de concrétiser d’après ses dires, toutes ces ambitions prônées.

 

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite