Soutien du gouvernement aux rescapés du naufrage de Woria: Quid des rescapés du naufrage sur le lac Nokoué…

1 402

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après avoir décoré Sakinatou Harouna pour avoir sauvé des vies humaines lors du naufrage de Woria, le gouvernement de la Rupture a décidé de porter assistance aux rescapés de cet évènement malheureux. Ce lundi, 07 septembre 2020, les rescapés du naufrage, survenu dans le fleuve okpara ont été gratifiés de vivres et d’une enveloppe financière. Une délégation du ministère des Affaires sociales et de la microfinance était donc au chevet de ces derniers. La délégation conduite par Alphonse Sogadji, Directeur général du Fonds d’appui à la solidarité nationale, est allée remettre aux rescapés de Woria des kits de vivres composés de sacs de riz, de cartons de boîtes de conserves, du lait concentré, des produits céréaliers ainsi qu’une enveloppe financière. Une démarche salutaire et qui témoigne de la solidarité du gouvernement envers les bénéficiaires. Seulement que le gouvernement aurait pu également porter assistance aux autres rescapés de naufrage sur le lac Nokoué et autres. Certes, suite à l’acte de bravoure de Sakinatou Harouna, Woria se trouve sous les projecteurs. D’ailleurs, l’ancien Président de la République, Boni Yayi s’y est également rendu pour témoigner sa gratitude à l’héroïne Sakinatou. Mais des barques ont chaviré sur plusieurs plans d’eau et des victimes sont nombreuses. Le gouvernement est-il allé témoigner la même solidarité ? Dans les eaux du lac Nokoué à Cotonou, une barque motorisée surchargée, avec à bord une douzaine de passagers et d’importants bagages dont des chaises, des bâches, des ustensiles de cuisine, s’est renversée, précisément à hauteur de Yénawa dans le 2ème arrondissement. Selon les témoignages, la barque a quitté Agbodjèdo dans le 3ème arrondissement et serait en partance pour un village lacustre de la commune de So-Ava. Comme bilan, quatre personnes sont décédées et huit autres, dont deux enfants et 6 adolescents, ont été repêchées grâce à la promptitude de certains plongeurs volontaires de la zone qui ont été rejoints par les éléments du groupement d’intervention des sapeurs-pompiers. Le naufrage de l’embarcation a été provoqué par un vent violent. Les rescapés seraient sans doute ravis de bénéficier du même geste de la part du gouvernement. De même, le 5 août 2019 sur le lac Ahémé, une barque motorisée a quitté la rive de Bopa centre (Département du Mono)  pour rallier Ahouangbo dans la commune de Kpomassè (Département de l’Atlantique), surchargée de marchandises et de passagers. 16 victimes ont été dénombrées dont 12 décès. Parmi les rescapés, il y avait un bébé de trois mois dont la mère est décédée noyée. Si une délégation gouvernementale s’est rendue sur les lieux pour soutenir les rescapés et les familles éplorées, difficile d’affirmer si le même geste a été fait à leur endroit. Il faut reconnaître, par ailleurs, que le gouvernement a soutenu les victimes de l’accident de Goroubéri survenu sur le fleuve Niger dans la localité de Karimama (Nord du Bénin). Le bilan était lourd. 45 morts, une soixantaine de passagers secourus et d’autres portés disparus dans les eaux. Un don de 5 millions FCfa, des produits vivriers et des fournitures scolaires aux populations endeuillées. Vivement que le gouvernement pense aux autres victimes.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite